Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par fgreus le Ven 10 Oct 2014 - 9:03

Bonjour,

Ma femme, travaillant dans une mairie, à reçu le mail qui suit pour que la mairie n'installe pas de bornes publiques.
Je vous livre le message tel quel.

Bonne lecture
Frédéric

-----Message d'origine-----
De : mairies-bounces@discussion-publique.org [mailto:mairies-bounces@discussion-publique.org] De la part de contact@discussion-publique.org Envoyé : jeudi 9 octobre 2014 12:56 À : mairies@discussion-publique.org Objet : Fwd: AGISSEZ VITE SVP ! Bornes pour voitures électriques/nucléaires : écrivez d'urgence à votre maire !



Mardi 7 octobre 2014
Observatoire du nucléaire
http://www.observatoire-du-nucleaire.org

à Mesdames et Messieurs les Maires


*Objet : à propos des bornes de rechargement pour voitures électriques*


Madame, Monsieur,


Sollicité par le Syndicat départemental de l'électricité, ou par une Collectivité territoriale, votre commune a décidé ou envisage l'installation d'une ou plusieurs bornes de rechargement pour voitures électriques.

Avant d'aller plus loin, nous vous invitons à regarder absolument le documentaire qui sera diffusé par
*France5 dimanche 12 octobre 2014 à 20h40 * *(cf présentation : **http://bit.ly/1usbYlK et ci-joint)*


Si votre commune a d'ores et déjà pris une décision d'installation de bornes, nous vous suggérons d'inciter vos conseillers municipaux à regarder ce documentaire (mais aussi à lire les articles répertoriés
ci-dessous) et à organiser ensuite une discussion pour maintenir... ou *annuler cette décision* : il en est encore temps !

Si votre commune n'est pas directement concernée, sachez qu'*elle sera tout de même lésée* car l'argent que le Syndicat départemental ou la Collectivité territoriale se prépare à gaspiller dans cette aventure manquera pour des investissements utiles.

Les autorités française se contentent d'affirmer qu'il y aura 2 millions de voitures électriques en France en 2020 et que, de fait, il faut d'urgence installer partout des bornes de rechargement. Avouez que *c'est très léger comme "argumentation"*...


Avant de vous donner les informations nécessaires sur ce dossier, nous tenons à bien préciser deux choses :

- *nous ne faisons pas la promotion de la voiture thermique* qui est elle aussi fort polluante. Mais, justement, il ne viendrait à personne l'idée de subventionner l'achat de voitures diesel ou essence, de pousser les communes à installer avec l'argent public des pompes et de remplir gratuitement ou à bas prix les réservoirs, tout en réservant pour ces véhicules des places prises sur le domaine public. Alors pourquoi faire cela pour les voitures électriques, elles-mêmes fort polluantes (cf ci-dessous) ?

- *nous n' "interdisons" bien sûr à personne de se déplacer* mais, par contre, nous contestons le fait de prétendre "protéger l'environnement"
alors que l'on pollue, et surtout nous contestons le fait de dépenser l'argent public pour remplacer des voitures polluantes (thermiques) par d'autres voitures polluantes (électriques). Ces dépenses sont d'autant plus choquantes que *99% des acheteurs de voitures électriques sont des ménages aisés* et, une fois de plus, *l'argent de tous va être utilisé au profit des plus favorisés*.


L'Observatoire du nucléaire est une association aux moyens modestes et *qui n'a rien à vendre*, la présente démarche vise uniquement à *éviter le gaspillage de l'argent public* de l'Etat et, en l'occurrence, des communes, dans un projet qui ne bénéficierait finalement qu'*au lobby de l'automobile, à celui du nucléaire* (il s'agit de toute évidence de doper la consommation française d'électricité, en baisse continue depuis plusieurs années, et de "justifier" de nouveaux investissements dans le
nucléaire) et *aux ménages aisés*.


Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à notre attachement à la protection de l'environnement, à l'utilisation judicieuse de l'argent public, et à préserver la démocratie de la pression des lobbies.


Stéphane Lhomme
Directeur de l'Observatoire du nucléaire http://www.observatoire-du-nucleaire.org




*INFORMATIONS A LIRE (puis article de presse plus bas)* :


*Les constructeurs avouent : la voiture électrique n'est pas écologique*

Avant tout, il faut rappeler que l'Observatoire du nucléaire a contraint ces derniers mois les principaux constructeurs - *Renault, Citroën, Nissan, Mitsubishi, Opel, Bolloré* et ses déclinaisons (*Bluecar, Autolib, Bluely, Bluecub*) - à retirer de leurs publicités pour voitures électriques les termes "propre", "verte" ou "écologique" (cf Le Monde.fr, 26 juin 2014, bit.ly 1lguS6q ).

En effet, il faut bien comprendre que, si elle ne pollue pas au moment où elle roule, *la voiture électrique pollue avant, après, et ailleurs*
: matières premières et énergie pour la construction, pneus et batteries à l'usage, déchets en fin de vie, et bien sûr énergie pour mouvoir le véhicule.



*En France, la voiture électrique est surtout… la voiture nucléaire*

A ce sujet, les plans de développement des voitures électriques en France prévoient que le rechargement des batteries se fera quasi exclusivement sur le réseau électrique ordinaire, c'est-à-dire *à 75% par le nucléaire*.

La voiture électrique sera alors co-responsable des tares de l'atome, et l'on peut même parler d'une véritable *délocalisation de la pollution* :
contamination du Niger par les mines d'uranium d'Areva, rejets radioactifs dans l'environnement et production de déchets radioactifs par les centrales nucléaires d'EDF, etc, sans oublier les mines de lithium (par exemple en Amérique du Sud) pour les batteries. Et tout ça pour permettre à des urbains privilégiés de rouler prétendument "propre"…



*La voiture électrique n'est même pas efficace contre les émissions de co2*

Mais, ce qui est probablement le plus notable, c'est que *la voiture électrique n'est même pas efficace contre les émissions de co2*. En effet, une récente étude de l'ADEME a montré que, compte tenu des pollutions citées ci-dessus, il faut avoir roulé de 50 000 à 100 000 kilomètres en voiture électrique *avant *de commencer à émettre moins de
co2 qu'avec une voiture thermique (cf La Tribune.fr, 4 décembre 2013, bit.ly WELjVz ).

Or, sachant que le trajet moyen en voiture électrique est très court, il est probable que la plupart des propriétaires de ces véhicules n'atteignent même pas le nombre de kilomètres requis : il faudrait rouler *de 15 km à 30 km par jour, 365 jours par an, et ce pendant 10 ans*.



*Voiture électrique : des aides pour les ménages aisés*

Les autorités publiques subventionnent déjà de façon indécente les acheteurs de voitures électriques - qui sont quasi exclusivement *des ménages aisés* - par des bonus abusivement dits "écologiques" pouvant dépasser 11 000 euros par le cumul d'aides d'Etat et d'aides régionales (cf 76actu.fr, 4 avril 2014, bit.ly 1uluDQ0 ), et même 15 000 euros avec un "super-bonus" annonce dernièrement.

Sans ces subventions, le prix modéré du rechargement des batteries - mais pour combien de temps encore, vu *l'explosion du coût de l'électricité nucléaire* ? (cf Le Monde, 27 mai 2014, bit.ly TPibtR ) - serait totalement contrecarré par le prix du véhicule à l'achat. A ce compte, n'importe quelle activité ruineuse peut devenir "rentable" *à condition de la faire payer par l'argent public*.



*Bornes de rechargement : une facture de 100 milliards !*

Non content de ces dépenses insensées, le gouvernement prévoit aussi l'installation en France de *7 millions de bornes de rechargement* pour voitures électriques (projet de loi de transition énergétique). Le coût d'une telle borne est à ce jour d'environ 20 000 euros, pose comprise.
En prenant 15 000 euros pour tenir compte de l'effet de masse, cela signifie une dépense d'environ… *100 milliards d'euros*. Si par miracle les prix baissaient de moitié, cela ferait encore 50 milliards d'euros.

On se demande déjà où cette somme inouïe pourra bien être trouvée et, dans ce cas bien improbable, qui pourrait justifier une telle dépense dans un projet finalement anti-social et anti-écologique, alors que l'argent public manque pour l'éducation, la santé, les énergies renouvelables, etc ?



*Objectif 2 millions de voitures électriques… sur 40 millions !*

Qui plus est, les entreprises d'Etat - à commencer par La Poste, pionnière dans cette voie de garage - et les Collectivités territoriales sont fortement incitées à acheter elles-mêmes les voitures électriques dont, jusqu'à preuve du contraire, les citoyens ne veulent pas : *à peine 0,4% du total des voitures vendues en France*.

Le gouvernement espère, en dépensant ainsi sans compter l'argent public, que 2 millions de voitures électriques rouleront en France en 2020. Un chiffre totalement improbable mais, même s'il se concrétisait, qui ne concernerait qu'*une voiture sur 20* : autant dire une "niche" aussi inutile que ruineuse.



*Les voitures électrique françaises rechargées par les centrales allemandes au charbon*

Par ailleurs, que dire du rechargement de centaines de milliers de voitures électriques qui seraient branchées au même moment, le soir vers
18 heures lorsque leurs propriétaires rentreront du travail ? D'ores et déjà, la surconsommation française d'électricité, en particulier l'hiver avec l'option absurde du chauffage électrique, fait que la France est massivement alimentée… par *les centrales électriques allemandes fonctionnant au charbon* (Le Monde, 22 janvier 2013, bit.ly YwStMY ).

Il est de bon ton de critiquer ces centrales et leurs émissions de co2 mais, sans elles, la France serait frappée de pénurie tous les soirs d'hiver. Le projet absurde de développement des voitures électriques ne ferait qu'aggraver encore cette situation. Et ce n'est pas *le déploiement tout aussi absurde de compteurs électriques abusivement dits
"intelligents"* - c'est en réalité un autre projet ruineux et inefficace, mais aussi très dangereux pour les libertés publiques, nous y reviendrons dans un autre texte - qui y changera quelque chose.



*L'argent public : ni pour la voiture thermique, ni pour la voiture
électrique*

*Bien sûr, il ne s'agit pas pour nous de faire la promotion de la voiture thermique (essence ou diesel) qui est elle-même très polluante.
*Mais, justement, personne ne se hasarderait à offrir l'argent public aux propriétaires de voitures essence ou diesel, leur permettre de se garer gratuitement sur des places réservées, de recharger leurs réservoirs aux frais de la collectivité, etc : *alors pourquoi le faire pour des voitures nucléaires ?*



*On ne sauve pas le Titanic en lui envoyant le Costa Concordia*

*L'argent public doit être affecté aux transports en commun, aux transports alternatifs, ou à tout autre projet d'intérêt général, mais certainement pas *gaspillé dans la voie de garage qu'est la voiture électrique*. L'objectif de la Loi dite de transition énergétique semble être de développer la voiture électrique pour doper la consommation d'électricité, en baisse depuis plusieurs années, et tenter ainsi de sauver l'industrie nucléaire, en totale déconfiture. *Mais on ne sauve pas le Titanic en lui envoyant le Costa Concordia*…*


------------------------------------------------------------------------


La Tribune, 4 décembre 2013


Co2 : la voiture électrique pas meilleure que la voiture thermique



http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131204trib000799310/le-vehicule-electrique-pas-si-ecologique-que-ca-.html








Le Figaro - 10 décembre 2013


La voiture électrique, pas si propre



http://www.lefigaro.fr/automobile/2013/12/10/30002-20131210ARTFIG00216-la-voiture-electrique-pas-si-propre.php








Terra Eco - 20 septembre 2013


4 constructeurs de voitures électriques épinglés pour greenwashing
http://www.terraeco.net/4-constructeurs-de-voitures,51297.html



*AFP - 26 juin 2014
Les voitures électriques de Bolloré et la Zoé de Renault pas écologiques* www.romandie.com/news/Les-voitures-electriques-de-Bollore-et-la-Zoe-de-Renault-pas-ecologiques_RP/491766.rom








Le Monde - 26 juin 2014


La voiture électrique n'est pas « écologique »



www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/26/publicite-la-voiture-electrique-n-est-pas-ecologique_4445251_3244.html








AFP - 1^er juillet 2014


Bordeaux : Plainte au pénal pour publicité mensongère contre la
voiture électrique Bolloré



http://www.romandie.com/news/Bordeaux-plainte-au-penal-pour-publicite-mensongere-contre-une-voiture-electrique-Bollore/493186.rom


et enfin :

*Bluecub**retire le mot "écologique" !*

*/COMPAREZ :/ AVANT
<http://observ.nucleaire.free.fr/copie-ecr-avantages-bluecub.JPG> - APRÈS <https://www.bluecub.eu/fr/decouvrir-bluecub/avantages-bluecub>*

----- End forwarded message -----

fgreus

Messages : 117
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 43
Localisation : Epernon (28)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par TontonPatrix le Ven 10 Oct 2014 - 9:16

Il va falloir montrer les dents contre Stéphane Lhomme : en répandant de telles inepties, il contribue à semer le doute.  bom
Je serais curieux de savoir comment il est financé, pour intenter des procès en "greenwashing" aux constructeurs...
Et s'il a trouvé des avocats prêts à travailler gracieusement, peut-être devrions-nous faire de même ?
avatar
TontonPatrix

Messages : 1715
Date d'inscription : 07/05/2013
Localisation : 78

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eccity-motocycles.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par alainrvt le Ven 10 Oct 2014 - 9:21

Observatoire du nucléaire????? Quid ? Du Vert de chez VERT !!!
Poubelle ! Shocked Twisted Evil

_________________
Tous au Vendée Energie TOUR 2017 du 19 au 24 juin 2017.Suivre le projet dans la rubrique : National
ACOZE : Association des COnducteurs d'automobiles Zéro Emission.
www.acoze.org
avatar
alainrvt

Messages : 6230
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : Wasselonne - Bas-Rhin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par lucienlivio le Ven 10 Oct 2014 - 9:25

Là, franchement, il dépasse les bornes (sans jeu de mot....) ! Je ne supporte pas les gens qui emploient exactement les mêmes méthodes que ceux qu'ils prétendent combattre ! Evil or Very Mad

Un exemple :

*Bornes de rechargement : une facture de 100 milliards !*
Il est plus facile de prendre des chiffres à l'emporte-pièce (façon Jean-Marc Jancovici avec son remplacement de l'ensemble du parc de véhicules français par des électriques qui aboutirait à la nécessité de 18 EPR : http://www.manicore.com/documentation/voit_elect.html) que de se renseigner. 7 millions de points de charge, ça intègre toutes les prises et wall boxes à vocation privée. On ne peut donc pas multiplier ce nombre par le coût d'une installation sur voirie...

Et l'ensemble de l'argumentaire est de ce niveau... Mais vu qu'il s'adresse à des petites communes qui sont probablement plutôt pro-voitures et pas forcément opposées radicalement au nucléaire, il aboutira certainement à un phénomène de rejet...

lucienlivio

Messages : 460
Date d'inscription : 09/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Fabien le Ven 10 Oct 2014 - 11:48

J'ai relayé sur Facebook, c'est pas possible de laisser cet énergumène continuer...
https://www.facebook.com/groups/voiture.electrique/807453785965460

_________________
Membre ACOZEAmbassadeur ZOE & Cie king

07/03/12 - Vous êtes le #90 à avoir réservé votre RENAULT ZOE
08/04/13 - Vous êtes le #1 livré dans le secteur
12/09/14 - Ambassadeur ZOE & Cie   
20/02/15 - Remplacement du moteur (5AGEN2 2.0)
29/07/16 - 1722 km en ZOE !
17/01/17 - 100 000 km !
15/07/17 - IONIQ Electric !

avatar
Fabien

Messages : 3063
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 35
Localisation : HÉRAULT (34)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par lucienlivio le Ven 10 Oct 2014 - 12:16

J'ai vu sur Facebook des réactions (mais pas la tienne, Fabien, je ne peux pas me connecter du boulot Wink) et je trouve qu'il faut faire très attention. Si on ne dénonce pas ses arguments un par un avec des éléments chiffrés, on lui "donne raison". Par exemple, dire que le véhicule électrique, c'est super parce que c'est agréable à conduire, ça lui ferait une belle jambe ! Il ne se place pas sur ce registre mais celui de l'intérêt général. C'est là qu'il faut argumenter. Par exemple :

  • Véhicule électrique n'est pas forcément synonyme de nucléaire -> dire que le véhicule électrique est aujourd'hui nucléaire parce que la majorité du mix français l'est, c'est comme dire que le véhicule électrique kényan est écolo (d'après Wikipedia, 51% de l'électricité est produite à partir de l'hydraulique)... Tout dépend ce qu'on met dedans.
  • Si on utilise l'énergie du réseau, on n’utilise pas forcément du nucléaire -> Il a le droit de ne pas croire aux certificats d'énergie mais qu'il discute avec Enercoop pour voir si ce sont de grands méchants apôtres du nucléaire (pour mémoire, parmi les sociétaires d'Enercoop, il y a Greenpeace et des clients comme le WWF, FNE, Agir pour l'Environnement, la Fondation Nicolas Hulot...)
  •  etc.

lucienlivio

Messages : 460
Date d'inscription : 09/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par ZoeMyCar le Ven 10 Oct 2014 - 12:53


En effet, il faut bien comprendre que, si elle ne pollue pas au moment où elle roule, *la voiture électrique pollue avant, après, et ailleurs*
: matières premières et énergie pour la construction, pneus et batteries à l'usage, déchets en fin de vie, et bien sûr énergie pour mouvoir le véhicule.

Moi ce que j'aimerai qu'on me dise c'est ou la VE pollue t'elle plus ou moins qu'un véhicule essence ou diesel ?
Les pneus, tu en as aussi bien en VE qu'en thermique.
Matières premières ... lesquelles ... aussi bien en VE qu'en thermique.
Batteries ... lol ... je me marre, ton tel portable, ton pc portable, les onduleurs ... quid de leurs batteries ... plus polluantes que celles de VE ?
L’énergie pour mouvoir le véhicule ... a ah ok ça c'est de l'argument ... le pétrole ne pollue pas ... l'eolien non plus, le solaire je t'en parle pas ...

Allez, quelqu'un de sérieux à l’Observatoire du nucléaire http://www.observatoire-du-nucleaire.org pour nous faire un tableau comparatif !!!
avatar
ZoeMyCar

Messages : 221
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 48
Localisation : Alentour de Saint-Dizier, Haute Marne (52)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par TontonPatrix le Ven 10 Oct 2014 - 14:11

@lucienlivio a écrit:Si on ne dénonce pas ses arguments un par un avec des éléments chiffrés, on lui "donne raison". Par exemple, dire que le véhicule électrique, c'est super parce que c'est agréable à conduire, ça lui ferait une belle jambe ! Il ne se place pas sur ce registre mais celui de l'intérêt général. C'est là qu'il faut argumenter.
+1 Exclamation
avatar
TontonPatrix

Messages : 1715
Date d'inscription : 07/05/2013
Localisation : 78

Voir le profil de l'utilisateur http://www.eccity-motocycles.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par lucienlivio le Ven 10 Oct 2014 - 14:23

Une étude ADEME analyse le cycle de vie :

Il y a un critère (sur 6) ou le VE est plus polluant qu'un véhicule thermique. C'est lié aux batteries. Le reste, ça va.

Mais l'argument mis en avant par l'Observatoire du nucléaire est celui de l'autonomie. Partant de l'idée que l'autonomie est trop limitée pour faire plus que 10 à 30km quotidiens, ils en déduisent que le véhicule ne fera pas pendant sa durée de vie (définie arbitrairement à 10 ans) les kilomètres nécessaires pour être moins polluant au global qu'un thermique. Plusieurs faiblesses à ce raisonnement :

  • Le véhicule électrique est plus cher à l'achat qu'un VT (ce qu'ils disent par ailleurs). Beaucoup en achètent justement parce qu'ils font beaucoup de kilomètres avec (seul moyen de rentabiliser le surcoût à l’achat). Je n'ai pas le kilométrage moyen mais s'il est de 50 km par jour sur 250 jours pendant 10 ans (soyons fous, restons sur cette durée de vie globale), le kilométrage total est de 125 000. Si on prend le petit tableau de l'ADEME ci-dessus, le VE est au global meilleur que le diesel avec 5/6 et que l'essence avec 4/6. Notons, au passage, que l'ADEME a intégré le renouvellement de la batterie au bout de 8 ans dans son calcul.
  • Pour l’approvisionnement en matériaux critiques : l'étude ADEME dit que « Le développement du véhicule électrique en Europe à l’horizon 2020 ne constitue pas une menace pour l’approvisionnement des matériaux critiques identifiés dans l’étude. Seul l’approvisionnement en cobalt dont la consommation annuelle liée au véhicule électrique représenterait près de 7% de la production annuelle mondiale peut être sensible. Du fait de son coût, les fabricants de batteries cherchent d’ores et déjà à le substituer. La réduction de la proportion de cobalt dans la batterie entrainera une amélioration de la performance environnementale du véhicule électrique. » (page 27)
    ... et pour les émissions polluantes locales : « En matière d’émissions polluantes, les impacts négatifs du véhicule électrique sont principalement localisés aux points de production d’électricité et de fabrication de la batterie. Le véhicule électrique présente donc un net avantage sur son équivalent thermique en cas de sévérisation des mesures sur la qualité de l’air dans des zones dédiées. » (pages 27-28)
Bref, si on veut rester objectif, on ne peut pas dire que le VE est pire que le VT. Ce n'est vrai pour un opposant radical au nucléaire que si on recharge son VE sur le réseau classique et avec un fournisseur classique. On voit bien que le fond de la critique, c'est le nucléaire et que s'opposer au nucléaire justifierait pour lui et ses amis de se tromper de cible.

lucienlivio

Messages : 460
Date d'inscription : 09/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Ke2 le Ven 10 Oct 2014 - 14:35

@lucienlivio a écrit:On voit bien que le fond de la critique, c'est le nucléaire et que s'opposer au nucléaire justifierait pour lui et ses amis de se tromper de cible.
Ou plutôt de tirer sur tout ce qui a une prise Rolling Eyes

Ke2

Messages : 3396
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 54
Localisation : Antibes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par alainrvt le Ven 10 Oct 2014 - 14:51

Maintenant pas de panique, les personnels des mairies ne sont pas idiots, ils doivent bien se rendre compte que ce sont aussi des arguments très violents contre l'énergie utilisée quelle qu'elle soit !
En effet il faudrait répondre mot à mot et conclure que même les vaches dans les prés polluent ! No alien geek flower lol!

_________________
Tous au Vendée Energie TOUR 2017 du 19 au 24 juin 2017.Suivre le projet dans la rubrique : National
ACOZE : Association des COnducteurs d'automobiles Zéro Emission.
www.acoze.org
avatar
alainrvt

Messages : 6230
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : Wasselonne - Bas-Rhin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par DoubleHybride le Ven 10 Oct 2014 - 15:20

Je suppose que Stéphane l'Homme ne regarde jamais la télé, n'éclaire pas chez lui la nuit, ne prend jamais le TGV, les TER, le métro et les tramways, n'a pas de téléphone et d'ordinateurs car tous cela marchent aussi avec la même part d'électricité nucléaire que pour recharger son véhicule électrique en France. Quoique, la voiture se rechargeant majoritairement la nuit, la part de l'hydraulique est plus importante que de faire rouler métro et tramway.

A sa décharge, ce doit être l'origine de sa méconnaissance du sujet "VE", car ne pas lire la nuit, nuit à l'objectivité et à la réflexion.  Crying or Very sad

Pour ma part mon 1er VE la TC "Toujours Contente" à plus de 100000 km aujourd'hui grâce à son 4ème propriétaire (le 1er utilisateur ayant été L'Elysée), mon Auto-Magique à plus de 65000 km à ce jour (j'en suis le 2ème utilisateur après L'Elysée histoire d'amortir l'énergie grise de sa fabrication) et ma Zoé fera certainement plus de 300000 km économisant ainsi des refabrications inutiles de véhicules, des changements de plaquettes de frein, des changements de filtre à huile tout en évitant de déposer des métaux lourds sur le bord des routes et des dizaines de tonnes de CO² dans l'atmosphère et des huiles de vidanges au pouvoir de génération de dioxines. Je n'aborderais même pas la question des particules fines... qui tuent massivement comme les pseudos écolos et leurs poils à bois ou leur cheminé leur permettant de tenter de lire (sans ordinateur nucléaire ) des infos à la lueur de leur feu de cheminé ouvert qui tue massivement au moins les habitants de la pièce....

Tout ceci pour détendre l'ambiance et remettre chacun en face de ses responsabilités vis à vis des générations futures.

Je vous invite sur mon site web à regarder le graphique du nombre de morts dans le monde par TWh d'électricité produit en fonction de la source de production. Les sources scientifiques sont citées www.auto-magique.com


Dernière édition par DoubleHybride le Ven 10 Oct 2014 - 16:42, édité 1 fois (Raison : Orthographes)

DoubleHybride

Messages : 20
Date d'inscription : 27/07/2014
Localisation : Lyon Métropole

Voir le profil de l'utilisateur http://www.auto-magique.com

Revenir en haut Aller en bas

Contre Attaque

Message par hoele le Ven 10 Oct 2014 - 17:08

Je pense que la bonne réponse serait de contre attaquer auprès des mairies et collectivités locales et de developer les argurments pour lesquels il est urgent qu'ils investissent....

avatar
hoele

Messages : 191
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 49
Localisation : Bruebach

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Stéphane Lhomme le Ven 10 Oct 2014 - 17:25

@DoubleHybride : Ces questions sont importantes et méritent un peu plus de sérieux que "Je suppose que Stéphane Lhomme ne regarde jamais la télé etc" : oui, 75% de l'électricité qui arrive chez moi est nucléaire, MAIS C'EST BIEN CE QUE JE CONTESTE !!!

Par ailleurs, j'ai lu que j'étais probablement financé par les pétroliers (alors que j'écris systématiquement que la voiture thermique est elle-même une calamité environnementale !), eh bien si ce gars veut que je lui montre comment (sur)vivre avec 1130 euros/mois (smic), je suis disposé, et en retour il me dira qui le finance LUI, qu'on rigole...

Par ailleurs, je ne me contente pas de donner mon point de vue au fil de mon "inspiration", toutes mes affirmations sont étayées et sourcées. Il ne serait pas anormal que les réponses le soient aussi.

Enfin, je demande à chacun de lire CE QUI EST ÉCRIT, et pas ce qu'il pense ou veut y voir. En l'occurrence, je n'interdis à personne de se déplacer, ni même de le faire en voiture électrique (on a vu pire "ayatollah !), je conteste le fait que l'argent public soit capté (massivement qui plus est) pour :

- remplacer des voitures polluantes (thermiques) par d'autres voitures polluantes (électrique)

- permettre à des urbains occidentaux privilégiés de parader en voiture électrique tout en polluant gravement ailleurs

- subventionner les gens aisés (99% des acheteurs de voitures électriques) avec l'argent de tous.

SL

Stéphane Lhomme

Messages : 2
Date d'inscription : 10/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Léonard le Ven 10 Oct 2014 - 17:39

@lucienlivio a écrit:Il est plus facile de prendre des chiffres à l'emporte-pièce (façon Jean-Marc Jancovici avec son remplacement de l'ensemble du parc de véhicules français par des électriques qui aboutirait à la nécessité de 18 EPR : http://www.manicore.com/documentation/voit_elect.html) que de se renseigner. 7 millions de points de charge, ça intègre toutes les prises et wall boxes à vocation privée. On ne peut donc pas multiplier ce nombre par le coût d'une installation sur voirie...

Il y a une très grande différence entre Jancovici et Lhomme. Jancovici est un expert reconnu du secteur de l'énergie et ses chiffres s'appuient sur des données connues et qu'on peut vérifier, et critiquer. Celles de Lhomme ... SOnt nettement plus sujettes à caution. Il s'appuie sur des données qui proviennent de divers "experts" écologistes proches de divers mouvements. A un moment, Lhomme se présentait comme un expert pour Greenpeace. Leurs données ont souvent été rejetées par les spécialistes du secteur de l'énergie. Elles ont été rejetées car ils maximalisent ce qui va à leur avantage et minimalisent le reste. Un expert comme Jancovici travaille pour diverses industrie et produit des rapports et des études. Si je suis un industriel qui a besoin d'un avis d'expertise externe, je sais que je vais payer cher pour avoir une vision réaliste d'un problème. Donc, c'est un secteur où l'on vit sur la confiance et dès que les clients pensent qu'on est partial, on perd toute crédibilité. Il y a de nombreux experts qui se sont laissés piéger par les médias en devenant l'expert d'un lobby que l'on appelle à tout bout de champs sur des plateaux télés pour apporter de la substance (souvent, on appelle2 experts aux vues les plus éloignées possibles pour faire de l'audience). Ces "experts" paraissant partiaux perdent souvent toute leur clientèle et se retrouvent enfermés dans leur créneau. L'homme fait partie de cette seconde catégorie et il ne convainc que ceux qui sont de son bord. En fait, dans l'état actuel de la technique, le remplacement à l'identique du parc de véhicule par des VE entrainerait effectivement à augmenter les besoins en électricité. Mais, et on en a déjà discuté sur diverses discussions, le parc de véhicule actuel n'est pas adapté aux besoins de déplacement de la plupart des gens. As-t-on besoin d'un véhicule de presque 2 tonnes, de 200 CV pour véhiculer au quotidien un humain de 80-100 kg ? Pour transporter 30 tonnes de marchandises sur des centaines de kilomètres, les VE ne sont pas une réponse. Donc, tôt ou tard, il faudra avoir des solutions adaptées.

@lucienlivio a écrit:Et l'ensemble de l'argumentaire est de ce niveau... Mais vu qu'il s'adresse à des petites communes qui sont probablement plutôt pro-voitures et pas forcément opposées radicalement au nucléaire, il aboutira certainement à un phénomène de rejet...

Mais, l'Acoze devrait monter un dossier qui répondrait sereinement et de manière circonstancié au travail de lobbying de Stéphane Lhomme.

Léonard

Messages : 5033
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Fabien le Ven 10 Oct 2014 - 17:46

@Stéphane Lhomme a écrit:
Enfin, je demande à chacun de lire CE QUI EST ÉCRIT, et pas ce qu'il pense ou veut y voir. En l'occurrence, je n'interdis à personne de se déplacer, ni même de le faire en voiture électrique (on a vu pire "ayatollah !), je conteste le fait que l'argent public soit capté (massivement qui plus est) pour :

- remplacer des voitures polluantes (thermiques) par d'autres voitures polluantes (électrique)

- permettre à des urbains occidentaux privilégiés de parader en voiture électrique tout en polluant gravement ailleurs

- subventionner les gens aisés (99% des acheteurs de voitures électriques) avec l'argent de tous.

SL

Il faudrait quand même apprendre à voir plus loin que le bout de son nez... sur vos critères de contestations, que proposez vous comme alternatives ?

- remplacer des voitures polluantes (thermiques) par d'autres voitures polluantes (électrique)
En lisant ça on comprend "donc autant rester sur les thermiques"... Ou alors aller à pied au boulot... comment on fait quand on habite à 10, 20, 30, 40, 50 km de son travail ?

- permettre à des urbains occidentaux privilégiés de parader en voiture électrique tout en polluant gravement ailleurs
Ce jugement de valeur sur les personnes est d'une affligeante désolation.... Je ne suis pas un urbain, je ne suis absolument pas privilégié, et je ne parade pas avec ma voiture. Sans ma voiture, je n'ai pas de travail !

- subventionner les gens aisés (99% des acheteurs de voitures électriques) avec l'argent de tous.
Je ne suis pas quelqu'un d'aisé, et j'ai eu l'oreille d'entendre que une grosse partie des gens qui roule en ZOE, Leaf, etc... rentrent dans vos fameux 1% de personnes non aisées...
Et le bonus qui m'a aidé à acheter ma ZOE n'est certainement pas de l'argent de TOUS comme vous dite... ce sont les GROS pollueurs qui ont fourni cet argent au travers du MALUS...

Bref... une généralisation à foison qui fait peur à voir.
Pour votre consolation, le parlement vient de voter la baisse de la part nucléaire de 75% à 50% d'ici 2020...




_________________
Membre ACOZEAmbassadeur ZOE & Cie king

07/03/12 - Vous êtes le #90 à avoir réservé votre RENAULT ZOE
08/04/13 - Vous êtes le #1 livré dans le secteur
12/09/14 - Ambassadeur ZOE & Cie   
20/02/15 - Remplacement du moteur (5AGEN2 2.0)
29/07/16 - 1722 km en ZOE !
17/01/17 - 100 000 km !
15/07/17 - IONIQ Electric !

avatar
Fabien

Messages : 3063
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 35
Localisation : HÉRAULT (34)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Léonard le Ven 10 Oct 2014 - 17:51

@Stéphane Lhomme a écrit:@DoubleHybride : Ces questions sont importantes et méritent un peu plus de sérieux que "Je suppose que Stéphane Lhomme ne regarde jamais la télé etc" : oui, 75% de l'électricité qui arrive chez moi est nucléaire, MAIS C'EST BIEN CE QUE JE CONTESTE !!!

Par ailleurs, j'ai lu que j'étais probablement financé par les pétroliers (alors que j'écris systématiquement que la voiture thermique est elle-même une calamité environnementale !), eh bien si ce gars veut que je lui montre comment (sur)vivre avec 1130 euros/mois (smic), je suis disposé, et en retour il me dira qui le finance LUI, qu'on rigole...

Par ailleurs, je ne me contente pas de donner mon point de vue au fil de mon "inspiration", toutes mes affirmations sont étayées et sourcées. Il ne serait pas anormal que les réponses le soient aussi.

Enfin, je demande à chacun de lire CE QUI EST ÉCRIT, et pas ce qu'il pense ou veut y voir. En l'occurrence, je n'interdis à personne de se déplacer, ni même de le faire en voiture électrique (on a vu pire "ayatollah !), je conteste le fait que l'argent public soit capté (massivement qui plus est) pour :

- remplacer des voitures polluantes (thermiques) par d'autres voitures polluantes (électrique)

- permettre à des urbains occidentaux privilégiés de parader en voiture électrique tout en polluant gravement ailleurs

- subventionner les gens aisés (99% des acheteurs de voitures électriques) avec l'argent de tous.

SL

Mon cher monsieur, pourrais-je vous demander quelle solution concrète, rapide proposez-vous pour résoudre les différents problèmes de pollution et de santé publique qui se posent à la population dans son ensemble ?
Le pollution générée par l'utilisation de véhicules thermique cause des problèmes sanitaires et une certaine morbidité qui est estimée, annuellement entre 10 000 et 40 000 français. Le remplacement de 10% du parc automobile actuel par des véhicules moins polluants, car les VE sont moins polluants ne vous en déplaise, devrait diminuer cette morbidité. Ce qui aurait des conséquences favorables sur le déficit de nos prestations sociales ...

De plus, il est dommage que vous ne connaissiez pas les membres de ce forum, car je ne pense pas qu'ils se reconnaissent dans l'image caricaturale que vous en avez : "subventionner les gens aisés (99% des acheteurs de voitures électriques) avec l'argent de tous." La plupart dont des ruraux, si vous vous placez dans les "occidentaux aisés", il est peut-être possible qu'on puisse en classer une bonne moitié dans cela. Mais, un certain nombre d'entre eux ne fait pas partie des plus aisés de nos concitoyens.

Vous avez une vision caricaturale de le situation en ne prenant en compte que la situation idéale dont vous savez qu'elle ne peut pas exister dans la réalité. Les populations de divers pays pétroliers ne sont-elles pas "polluées" de diverses manières ? Cette pollution réelle semble a vos yeux moins importante que la pollution potentielle liée aux accidents nucléaires. Vous savez bien qu'en Chine, chaque année, il meurt plus de gens à cause du charbon et de la pollution liée aux combustibles "fossiles" que le nucléaire n'en a tué depuis son origine (victimes des bombes atomiques comprises !). La vie des chinois vous est indifférente ? La vie des gens qui souffrent dans nos villes de la pollution "fossile" vous est indifférente ? Il n'y aurait qu'un seul bon combat ? Le vôtre ?

Léonard

Messages : 5033
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Stéphane Lhomme le Ven 10 Oct 2014 - 18:01

@Léonard : renseignez-vous, Jancovici est un expert... en télécoms ! Sur les questions de l'énergie, il est "expert" autoproclamé.

Quant à mes données "qui proviennent de divers "experts" écologistes", vous voulez probablement parler de... La Tribune, Le Monde, Le Figaro, l'Ademe, etc !

Stéphane Lhomme

Messages : 2
Date d'inscription : 10/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par lucienlivio le Ven 10 Oct 2014 - 18:05

@DoubleHybride a écrit:Je suppose que Stéphane l'Homme ne regarde jamais la télé, n'éclaire pas chez lui la nuit chez lui et ne prend jamais le TGV, les TER, le métro et les tramways, n'a pas de téléphone et d'ordinateur car tout cela marche aussi avec la même part d'électricité nucléaire que pour recharger son véhicule électrique en France.
Le risque dans ce genre de débat, c'est d'arriver à cette conclusion. Embarassed De la même manière qu'il est stupide de se prétendre "écologique" sous prétexte qu'on pollue moins (cf. les pubs Renault, Bolloré, etc.), il n'est pas logique de dire que quelqu'un qui demande de polluer beaucoup moins veut dire par là qu'il ne faut pas polluer du tout (cf. la pub Volkswagen d'il y a quelques années où on concluait qu'en respirant, on émet du CO2). Il faut être mesuré. Smile

Attention également aux arguments sur la distance. Une grande partie des Français (en dehors de la région parisienne où la contrainte est réelle) choisit son lieu d'habitation sans mettre la problématique des déplacements au-dessus des autres critères. Pour prendre un exemple assez classique, à l'issue des recherches, les critères sont :
1. être propriétaire
2. dans une maison avec un peu de terrain
3. faire un arbitrage superficie habitable/coût au détriment de la proximité avec le centre-ville et au bénéfice d'une certaine image de la "tranquillité", de la proximité avec la "Nature" et de la sécurité pour les enfants
4. regarder la proximité éventuelle avec des transports en commun

Au final, il est évident que le choix n'est pas du tout le même que celui qui n'a pas de voiture. Celui-là va peut-être revoir les critères et abandonner la maison avec terrain ou alors rogner sur la superficie habitable mais finira par dépenser moins au global. Je sais de quoi je parle...  Rolling Eyes Bref, si l'ensemble des personnes qui disent qu'elles sont obligées d'avoir une voiture faisaient l'effort de regarder à quoi tient cette "obligation", elles seraient peut-être moins définitives. Wink Tout ça pour dire que l'argument est à manier avec beaucoup de précautions...

@Stéphane Lhomme : Votre participation au forum est intéressante pour pouvoir échanger. Pouvez-vous donner votre avis sur les éléments (référencés) que j'ai posés précédemment ?

lucienlivio

Messages : 460
Date d'inscription : 09/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Fabien le Ven 10 Oct 2014 - 18:21

@lucienlivio a écrit:Bref, si l'ensemble des personnes qui disent qu'elles sont obligées d'avoir une voiture faisaient l'effort de regarder à quoi tient cette "obligation", elles seraient peut-être moins définitives. Wink Tout ça pour dire que l'argument est à manier avec beaucoup de précautions...

Pas nécessairement : si je ne veux pas m'endetter sur 50 ans et faire hériter cette dette à mes enfants, je dois sortir de la grande ville où je travaille. C'est mécanique, je suis marié et j'ai 3 enfants, dont 2 que j'ai eu avant de m'expatrier de la grande ville...
Pour trouver quelque chose d'abordable et de convenant pour la famille (y a aussi le critère de "je vais vivre ici plusieurs années voire, toujours, faut que ca nous plaise"), il a fallu faire... des kilomètres !
Donc mécaniquement j'ai besoin d'une voiture... je ne peux plus utiliser les transports en communs pour une raison pratique : en bus, il me faudrait 2h pour aller travailler, contre 30 minutes en voiture. Et encore, en bus, je n'aurais pas la flexibilité de ma voiture, car il m'arrive de faire nocturne, voire plus...
les arguments en faveur comme a contrario sont nombreux. On ne pas pas AFFIRMER comme le messie que tout est blanc ou tout noir.

_________________
Membre ACOZEAmbassadeur ZOE & Cie king

07/03/12 - Vous êtes le #90 à avoir réservé votre RENAULT ZOE
08/04/13 - Vous êtes le #1 livré dans le secteur
12/09/14 - Ambassadeur ZOE & Cie   
20/02/15 - Remplacement du moteur (5AGEN2 2.0)
29/07/16 - 1722 km en ZOE !
17/01/17 - 100 000 km !
15/07/17 - IONIQ Electric !

avatar
Fabien

Messages : 3063
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 35
Localisation : HÉRAULT (34)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Léonard le Ven 10 Oct 2014 - 18:46

@Stéphane Lhomme a écrit:@Léonard : renseignez-vous, Jancovici est un expert... en télécoms ! Sur les questions de l'énergie, il est "expert" autoproclamé.

Quant à mes données "qui proviennent de divers "experts" écologistes", vous voulez probablement parler de... La Tribune, Le Monde, Le Figaro, l'Ademe, etc !

Vous êtes "expert" en quoi ?

Modestement, j'essaye d'aller aux vrais sources. Internet permet (ou plutôt permettait, maintenant, il faut souvent payer) d'aller aux sources scientifiques des informations. Vous devriez essayer, c'est très instructif et cela aide beaucoup à relativiser ce qu'on lit dans les médias. Mais, j'ai jamais réussi à prendre Jancovici en défaut en utilisant de telles sources.

Léonard

Messages : 5033
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par philouze33 le Ven 10 Oct 2014 - 18:46

Je partage tout à fait avec fabien, l'idéologie pro-centre culpabilisante se tient tout à fait... dans un monde ou personne n'aurait spéculé sur le foncier, dans un monde ou la France autoriserait des habitats privés sur des hauteurs très importantes ce qui aurait tué le prix moyen de l'appart et donc tout le reste en cascade.  Sauf que ça, c'est pas la France.
 Attention également aux arguments sur la distance. Une grande partie des Français (en dehors de la région parisienne où la contrainte est réelle)  
premier problème : la contrainte est réelle dans absolument toutes les grandes villes française. peut-être y en a t il  qui échappent à la règle ? Les maires sont souvent en cheville avec les 'gros' de l'immo local pour ne pas libérer de foncier et ne pas déclarer constructible la proche périphérie.

le français choisit son lieu d'habitation sans mettre la problématique des déplacements au-dessus des autres critères. Pour prendre un exemple assez classique, à l'issue des recherches, les critères sont :
1. être propriétaire  
logique, être locataire c'est abandonner 30ans x 12 mois x 400 à 2000 € à un autre. c'est un non-choix pour une majorité de la population et infiniment supérieur aux coûts de transport. Etre à poil au bout d'une vie de location n'est pas une option militante crédible

2. dans une maison avec un peu de terrain
On peut effectivement choisir d'opter pour la rue et les squares, et décider qu'en dehors du salon, ses enfants attendrons le WE pour jouer dans une herbe à peu près propre, ça se discute, mais opter pour le centre n'à rien d'une évidence dès qu'on a des enfants.

3. faire un arbitrage superficie habitable/coût au détriment de la proximité avec le centre-ville et au bénéfice d'une certaine image de la "tranquillité", de la proximité avec la "Nature" et de la sécurité pour les enfants

tu peux retirer immédiatement "certaine image" : soit tu es dans la termitière en béton, soit tu n'y est pas, c'est pas une question d'image. Après des dizaines d'années en centre ville, soit tu en redemandes, soit tu n'en peu plus et tu pars, soit tu as les moyens de combiner les avantages en te payant une / des résidences secondaires, il n'y a pas de quatrième choix.


4. regarder la proximité éventuelle avec des transports en commun

regarder TOUJOURS, constater qu'il n'y en a pas d'accessible pour son budget et à défaut, prendre sa bagnole et ses bouchons en patience ... les critères sont pour tout le monde ou presque tous étudiés et sous pesé, et c'est malheureusement une sombre histoire d'argent et de capacité d'endettement qui décide pour la majorité des banlieusards

philouze33

Messages : 487
Date d'inscription : 25/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par DoubleHybride le Ven 10 Oct 2014 - 18:54

Merci de rester sur le sujet de ce Topic: Crying or Very sad
"Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales" lancé suite à une action de Monsieur LHOMME.

DoubleHybride

Messages : 20
Date d'inscription : 27/07/2014
Localisation : Lyon Métropole

Voir le profil de l'utilisateur http://www.auto-magique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Breton le Ven 10 Oct 2014 - 19:16

Hmmmm, je ne me reconnais pas du tout dans ce débat. Le dossier que j'ai fait pour solliciter un maillage de bornes ne comporte pas le mot écologie ou propre. Je suis conscient qu'une voiture est polluante qu'elle soit électrique ou non. Après, je reste convaincu que ma zoe reste moins nocive à la santé de mes proches et de ceux de Mr L'homme et que son impact sur l'environnement est moindre par rapport à un véhicule thermique. C'esr une conviction que les arguments mis en avant par l'intéressé n'ont pas réussi à ébranler. Je reste aussi convaincu que les bornes de collectivités doivent exister pour permettre le déplacement à des distances supérieures à l'autonomie et ne pas laisser les VE cantonnés à un rayon d'action de 60km. Par conséquent, les charges sur ces bornes seront ponctuelles. La principale période de charge reste la nuit, sur l'installation  à domicile. Donc 1- sur les fonds propres des propriétaires et 2- en période de faible utilisation du réseau. Dans l'idéal, j'aimerais régénérer ma voiture avec l'apport d'une éolienne et de panneaux photovoltaïques mais je suis trop pauvre pour cela. Je suis en effet en deçà du revenu moyen des français. Je ne réclame pas la mort du thermique, je ne suis ni extrémiste, ni déconnecté des réalités. Néanmoins, dans l'état actuel des technologies, le VE me semble être tributaire de la seule énergie qu'on sait fabriquer et la question de la disparition à terme des énergies fossiles nécessite qu'on l'approche déjà de façon pragmatique même si, c'est vrai, le débat est toujours utile quand se confrontent les idéologies.
avatar
Breton

Messages : 1502
Date d'inscription : 28/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par ZoeMyCar le Ven 10 Oct 2014 - 19:54

Mettez une borne a essence/diesel tous les 500km, et le problème d’autonomie sera identique pour la VT que pour la VE. La VE est principalement, aujourd'hui, à mon avis, une seconde voiture du tous les jours qu'un véhicule pour faire de long trajet. En ce sens, la recharge de nuit at home est pil poil ce qu'il faut. Après, l’existence de borne a charge rapide sera un plus non négligeable pour faire plus de km. Mais aujourd'hui je ne me vois pas toutes les heures passer 30 minutes a recharger ma Zoe pour rouler 100Lk a nouveau, etc ... etc ...
Tant que nos batteries ne nous permettront pas une autonomie suffisante sans recharge intermédiaire la VE restera un véhicule de proximité. Enfin c'est mon avis ...
avatar
ZoeMyCar

Messages : 221
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 48
Localisation : Alentour de Saint-Dizier, Haute Marne (52)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lobbying anti VE dans les mairies et collectivités territoriales

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum