Débat sur le nucléaire II

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Chantel le Mer 6 Déc 2017 - 22:52

@Léonard :
Je suis ne suis pas un anti nuke, mais quand tu dis :"Les roquettes ? Peut-être qu'elles pourraient égratigner les peaux externes des piscines...". Il faut savoir qu'une roquette charge creuse de RPG7 perce environ entre 1m et 1,5 m de béton armé ou 50 à 60 cm de blindage. Et un RPG7 cela coute entre 2000 et 3000 € sur le marché noir.

Donc elle ferait un peu plus qu’égratigner les peaux externes des piscines.

Je pense qu'il ne faut pas sous estimer la menace, et surtout ne pas prendre ces abrutis pour plus bête qu'ils ne sont.

A mon point de vue, il est impératif de renforcer ces points de vulnérabilité sur nos centrales et pas dans 3 ans !

Chantel

Messages : 96
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Mer 6 Déc 2017 - 23:12

@Chantel a écrit:@Léonard :
Je suis ne suis pas un anti nuke, mais quand tu dis :"Les roquettes ? Peut-être qu'elles pourraient égratigner les peaux externes des piscines...". Il faut savoir qu'une roquette charge creuse de RPG7 perce environ entre 1m et 1,5 m de béton armé ou 50 à 60 cm de blindage. Et un RPG7 cela coute entre 2000 et 3000 € sur le marché noir.

Donc elle ferait un peu plus qu’égratigner les peaux externes des piscines.

Je pense qu'il ne faut pas sous estimer la menace, et surtout ne pas prendre ces abrutis pour plus bête qu'ils ne sont.

A mon point de vue, il est impératif de renforcer ces points de vulnérabilité sur nos centrales et pas dans 3 ans !

Je maintient ce que je dis. Il y a un peu plus de béton à cet endroit-là ... Ensuite ... OK, piscine percée ... et alors, oserais-je dire de manière un peu provocatrice. C'est cela le problème, on fait peur aux gens. Mais, le problème n'est pas le fait qu'une roquette pourrait percer une piscine, mais ce qui en découlerait. On aurait quelques centaines de m2 du site qui seraient contaminés. Mais sans plus. On sait décontainer et nettoyer cela.

A Fukushima, le problème des piscines de stockage du combustible, ce n'est pas trop les désordres qu'elles ont subit que le fait qu'elles sont dans des zones où il est très difficile d'intervenir pour les sécuriser, car il y a un réacteur fondu juste à coté. En fait, on fait peur aux gens avec le nucléaire, mais il faut jauger les risques. Il y a des choses bien plus dangereuses qu'une roquette dans une piscine BK. Pas 10 ou 20 fois plus dangereuses, mais 1000 ou 100 000 fois. Mais Greenpeace n'en a cure. Ils répètent comme une litanie qu'il faut sortir du nucléaire, que le nucléaire est dangereux. La réalité, c'est pas le nucléaire qui va nous tuer. Ils le savent, ils s'en foutent. On le sait, nous aussi. Je fais partie de ceux qui veulent livrer aux générations futures une planète la plus propre possible. Ce n'est pas en faisant peur aux gens avec des fakes qu'on y arrivera. Il faut s'occuper des vrais problèmes. J'ai jamais vu un gars de Greenpeace enchainé à une roue-pelle d'une centrale à charbon.
J'ai jamais vu un gars de Greenpeace monter en haut de la cheminée d'une usine qui brûle du fuel pour dénoncer le fait que cela augmente le nombre d'enfants qui auront de l'asthme. Les 9 000 000 000 morts annuels dûs à la pollution atmosphérique, ils font quoi pour que les choses changent ? On pourrait finir par croire que les vieux ragots sur le financement de Greenpeace ne sont pas si injustifiés que cela...

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par sas13 le Mer 6 Déc 2017 - 23:47

je réitère la question de bigfoot car elle me parait très pertinente: pourquoi ces piscines ne sont pas creusées bien en dessous du niveau du sol, si possible la ou il y a de la roche? Car même avec un lance roquette, il sera bien plus difficile de les vider.

sas13

Messages : 527
Date d'inscription : 16/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Chantel le Mer 6 Déc 2017 - 23:50

Le problème n'est pas tant le risque 10 ou 100 000 fois plus dangereux ou non.

Le problème est que si jamais il arrive une seule attaque de ce type en France sur une centrale nucléaire, il est clair que l'opinion publique (le Gaulois étant ce qu'il est) serait unanime sur le fait que cela est devenu bien trop dangereux même si la pollution arrivait à être contenue, et s'en serait fini du nucléaire civil en France.

Donc si on veut assurer la pérennité de notre production d’énergie nucléaire le temps de passer sur d'autres technologies renouvelables il faut s'assurer de faire ce qu'il faut au niveau de la protection de ces sites sensibles. Sinon les 50 % d’économie d’énergie électrique, nous allons tous les faire contraints et forcés !!!

Pour le nombre de mort par an sur la planète du à la pollution atmosphérique, je pense que tu voulais écrire 9 millions et non 9 milliards ?

Chantel

Messages : 96
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Mer 6 Déc 2017 - 23:57

@sas13 a écrit:je réitère la question de bigfoot car elle me parait très pertinente: pourquoi ces piscines ne sont pas creusées bien en dessous du niveau du sol, si possible la ou il y a de la roche? Car même avec un lance roquette, il sera bien plus difficile de les vider.

Les centrales sont usuellements bâties au bord des rivières ou des fleuves, voire de mers ou d'océans. Une piscine enterrée devient très vite une piscine submergée... Et une piscine qui déborde pollue ...

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Jeu 7 Déc 2017 - 0:08

@Chantel a écrit:Pour le nombre de mort par an sur la planète du à la pollution atmosphérique, je pense que tu voulais écrire 9 millions et non 9 milliards ?

Exact...

@Chantel a écrit:Le problème n'est pas tant le risque 10 ou 100 000 fois plus dangereux ou non.

Le problème est que si jamais il arrive une seule attaque de ce type en France sur une centrale nucléaire, il est clair que l'opinion publique (le Gaulois étant ce qu'il est) serait unanime sur le fait que cela est devenu bien trop dangereux même si la pollution arrivait à être contenue, et s'en serait fini du nucléaire civil en France.

Donc si on veut assurer la pérennité de notre production d’énergie nucléaire le temps de passer sur d'autres technologies renouvelables il faut s'assurer de faire ce qu'il faut au niveau de la protection de ces sites sensibles. Sinon les 50 % d’économie d’énergie électrique, nous allons tous les faire contraints et forcés !!!

OK, mais qui attire le regards des déséquilibrés sur les centrales nucléaires ? J'ai connu l'époque où l'on était considéré comme une usine comme les autres. Pas de problèmes d'intrusions. Et puis, il y a des gens qui ont dit "c'est dangereux", "on peu y entrer sans problèmes", "il faudrait les sécuriser" ... Et les centrales sont devenues dangereuses et on a mis des millions dans leur sécurité. Sur les réseaux sociaux on lit les messages des gens qui s’illusionnent sur la sécurité du nucléaire, qui croient qu'il suffirait d'un tournevis, d'un drone, d'un clou pour initier une catastrophe nucléaire ... Quand je lis que le niveau scientifique et technologique des français ne cesse de baisser, je m'en rend compte régulièrement. Il y a des gens qui ont peur simplement car ils ignorent les réalités technologiques et qu'on peut en profiter pour leur faire peur. Et certains se complaisent à jouer avec ces peurs.

Je travaille à Fessenheim. Demain, la vie d'un tas de gens que j'apprécie va être bouleversée, simplement parce que des ignorants ont écouté des menteurs et les ont cru. C'est cela le danger. Si on veut sauver le monde, il faudra faire des choix technologiques pertinents. Pour cela, il faut comprendre les choses, il faut s'informer. Relisez ce que j'ai écrit, depuis le début je dit aux gens de faire l'effort de s'informer à des sources différentes et de faire l'effort de comprendre. Je ne dit pas "croyez-moi, j'ai raison". Je dit : "renseignez-vous et faites-vous votre propre idée". Et depuis le début, c'est moi que l'on traite de dogmatique

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par COAXIAL le Jeu 7 Déc 2017 - 6:51

@Léonard a écrit:
@sas13 a écrit:je réitère la question de bigfoot car elle me parait très pertinente: pourquoi ces piscines ne sont pas creusées bien en dessous du niveau du sol, si possible la ou il y a de la roche? Car même avec un lance roquette, il sera bien plus difficile de les vider.

Les centrales sont usuellements bâties au bord des rivières ou des fleuves, voire de mers ou d'océans. Une piscine enterrée devient très vite une piscine submergée... Et une piscine qui déborde pollue ...

La tu nous explique un maillon faible de la chaine nucléaire , la piscine , pourquoi ces réservoir d'eau sont-ils si vulnérables ? et pourquoi n'y a t'il pas en aval de la centrale des zones de rétention permettant à l'eau de refroidissement d'être plus efficace pour le refroidissement de cette eau rendue à la nature souvent trop chaude , ce qui bouleverse l'équilibre biologique des rivières

Pour ce qui est des autres types de pollution je laisse la mains aux spécialistes si il y'en a sur le forum
avatar
COAXIAL

Messages : 286
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 59
Localisation : saint orens de gameville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Zal'M le Jeu 7 Déc 2017 - 8:56

@COAXIAL a écrit:
@Léonard a écrit:
@sas13 a écrit:je réitère la question de bigfoot car elle me parait très pertinente: pourquoi ces piscines ne sont pas creusées bien en dessous du niveau du sol, si possible la ou il y a de la roche? Car même avec un lance roquette, il sera bien plus difficile de les vider.

Les centrales sont usuellements bâties au bord des rivières ou des fleuves, voire de mers ou d'océans. Une piscine enterrée devient très vite une piscine submergée... Et une piscine qui déborde pollue ...

La tu nous explique un maillon faible de la chaine nucléaire , la piscine , pourquoi ces réservoir d'eau sont-ils si vulnérables ? et pourquoi n'y a t'il pas en aval de la centrale des zones de rétention permettant à l'eau de refroidissement d'être plus efficace pour le refroidissement de cette eau rendue à la nature souvent trop chaude , ce qui bouleverse l'équilibre biologique des rivières

Pour ce qui est des autres types de pollution je laisse la mains aux spécialistes si il y'en a sur le forum

???on ne doit pas lire la même chose, Leonard explique pourquoi elle ne sont pas enterrée... pas pourquoi c'est un maillon faible. ou alors je n'ai pas compris ton intervention. Suspect
avatar
Zal'M

Messages : 1055
Date d'inscription : 14/03/2014
Localisation : Sarthe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par stef44 le Jeu 7 Déc 2017 - 9:06

Je pense que @COAXIAL souligne que le fait que les piscines ne soient pas enterrées les rend plus vulnérables.
Par contre, je ne pense pas que ces piscines soient de simples bassin de rétention pour laisser le temps à l'eau de refroidir comme je laisse penser la fin du message de @COAXIAL. Je n'irai pas me baigner dans ces piscines No à moins de vouloir devenir alien

stef44

Messages : 1026
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 44
Localisation : Périphérie sud de Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Flo31 le Jeu 7 Déc 2017 - 10:52

@Léonard a écrit:
Je maintient ce que je dis. Il y a un peu plus de béton à cet endroit-là ... Ensuite ... OK, piscine percée ... et alors, oserais-je dire de manière un peu provocatrice. C'est cela le problème, on fait peur aux gens. Mais, le problème n'est pas le fait qu'une roquette pourrait percer une piscine, mais ce qui en découlerait. On aurait quelques centaines de m2 du site qui seraient contaminés. Mais sans plus. On sait décontainer et nettoyer cela.

C'est là que ca m'intéresse de savoir ce qui en découlerait, histoire de démêler le vrai du faux.
Si on admet que percer une piscine est possible (même si peut-être très peu probable: Proba [terroristes acquièrent une arme adéquate] x Proba [terroristes arrivent à s'introduire dans la centrale] x Proba [terroristes visent au bon endroit]),
on nous dit que les assemblages chaufferaient au point de fondre et d'émettre moults particules.

Est-ce vrai? Si oui, sous quelles conditions: seulement les assemblages tout juste sortis d'un coeur? Quelle durée pour faire monter la température de l'assemblage au point de fusion du zircaloy? Quel température de fusion du zircaloy?

Bon, pas sûr qu'on ait accès à ce genre d'infos. Mais si il y a un refroidissement des assemblages une fois sortis des coeurs, c'est bien pour répondre à un besoin (un ingénieur ne 'design' jamais un système qui répond à des exigences qu'on ne lui a pas imposées :-)).

Flo31
P.S.: ou bien alors l'entreposage en piscine sert uniquement à stopper les rayonnements gamma?

Flo31

Messages : 42
Date d'inscription : 16/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Passant_Mbr le Jeu 7 Déc 2017 - 13:31

Je me demande si l'eau est très efficace pour ça , j'aurais plutôt dit pour les neutrons.
Enfin c'est une question d'épaisseur/profondeur, je suppose.
avatar
Passant_Mbr

Messages : 2889
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par COAXIAL le Jeu 7 Déc 2017 - 16:48

@Léonard a écrit:
@Chantel a écrit:@Léonard :
Je suis ne suis pas un anti nuke, mais quand tu dis :"Les roquettes ? Peut-être qu'elles pourraient égratigner les peaux externes des piscines...". Il faut savoir qu'une roquette charge creuse de RPG7 perce environ entre 1m et 1,5 m de béton armé ou 50 à 60 cm de blindage. Et un RPG7 cela coute entre 2000 et 3000 € sur le marché noir.

Donc elle ferait un peu plus qu’égratigner les peaux externes des piscines.

Je pense qu'il ne faut pas sous estimer la menace, et surtout ne pas prendre ces abrutis pour plus bête qu'ils ne sont.

A mon point de vue, il est impératif de renforcer ces points de vulnérabilité sur nos centrales et pas dans 3 ans !

Je maintient ce que je dis. Il y a un peu plus de béton à cet endroit-là ... Ensuite ... OK, piscine percée ... et alors, oserais-je dire de manière un peu provocatrice. C'est cela le problème, on fait peur aux gens. Mais, le problème n'est pas le fait qu'une roquette pourrait percer une piscine, mais ce qui en découlerait. On aurait quelques centaines de m2 du site qui seraient contaminés. Mais sans plus. On sait décontainer et nettoyer cela.

A Fukushima, le problème des piscines de stockage du combustible, ce n'est pas trop les désordres qu'elles ont subit que le fait qu'elles sont dans des zones où il est très difficile d'intervenir pour les sécuriser, car il y a un réacteur fondu juste à coté. En fait, on fait peur aux gens avec le nucléaire, mais il faut jauger les risques. Il y a des choses bien plus dangereuses qu'une roquette dans une piscine BK. Pas 10 ou 20 fois plus dangereuses, mais 1000 ou 100 000 fois. Mais Greenpeace n'en a cure. Ils répètent comme une litanie qu'il faut sortir du nucléaire, que le nucléaire est dangereux. La réalité, c'est pas le nucléaire qui va nous tuer. Ils le savent, ils s'en foutent. On le sait, nous aussi. Je fais partie de ceux qui veulent livrer aux générations futures une planète la plus propre possible. Ce n'est pas en faisant peur aux gens avec des fakes qu'on y arrivera. Il faut s'occuper des vrais problèmes. J'ai jamais vu un gars de Greenpeace enchainé à une roue-pelle d'une centrale à charbon.
J'ai jamais vu un gars de Greenpeace monter en haut de la cheminée d'une usine qui brûle du fuel pour dénoncer le fait que cela augmente le nombre d'enfants qui auront de l'asthme.  Les 9 000 000 000 morts annuels dûs à la pollution atmosphérique, ils font quoi pour que les choses changent ? On pourrait finir par croire que les vieux ragots sur le financement de Greenpeace ne sont pas si injustifiés que cela...
Pourrais tu nous expliquer pourquoi la France est passé à coté d'une catastrophe nucléaire il n'y a pas si longtemps ?
avatar
COAXIAL

Messages : 286
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 59
Localisation : saint orens de gameville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Jeu 7 Déc 2017 - 23:02

@Flo31 a écrit:
@Léonard a écrit:
Je maintient ce que je dis. Il y a un peu plus de béton à cet endroit-là ... Ensuite ... OK, piscine percée ... et alors, oserais-je dire de manière un peu provocatrice. C'est cela le problème, on fait peur aux gens. Mais, le problème n'est pas le fait qu'une roquette pourrait percer une piscine, mais ce qui en découlerait. On aurait quelques centaines de m2 du site qui seraient contaminés. Mais sans plus. On sait décontainer et nettoyer cela.

C'est là que ca m'intéresse de savoir ce qui en découlerait, histoire de démêler le vrai du faux.
Si on admet que percer une piscine est possible (même si peut-être très peu probable: Proba [terroristes acquièrent une arme adéquate] x Proba [terroristes arrivent à s'introduire dans la centrale] x Proba [terroristes visent au bon endroit]),
on nous dit que les assemblages chaufferaient au point de fondre et d'émettre moults particules.

Est-ce vrai? Si oui, sous quelles conditions: seulement les assemblages tout juste sortis d'un coeur? Quelle durée pour faire monter la température de l'assemblage au point de fusion du zircaloy? Quel température de fusion du zircaloy?

Bon, pas sûr qu'on ait accès à ce genre d'infos. Mais si il y a un refroidissement des assemblages une fois sortis des coeurs, c'est bien pour répondre à un besoin (un ingénieur ne 'design' jamais un système qui répond à des exigences qu'on ne lui a pas imposées :-)).

Flo31
P.S.: ou bien alors l'entreposage en piscine sert uniquement à stopper les rayonnements gamma?

L'eau dans les piscines a 2 fonctions. Premièrement, elle sert à refroidir les éléments le temps que la radioactivité ait suffisamment décrue pour qu'on puisse les évacuer sans risques pour les populations. Et comme elle contient du bore, elle apporte une grosse marge d’antiréactivité.
Mais, la géométrie interne des piscines compte aussi. En fait, pour que des éléments combustibles « divergent » et qu’une réaction nucléaire s’enclenche, il faut un certain nombre de conditions. De l’eau pure, ou contenant une quantité limité de bore neutrophage, mais aussi la « bonne » distance entre les éléments. Qu’ils soient trop éloignés, et on perd trop de neutrons. Donc pas assez de réactions pour maintenir la puissance. Trop proche, et les neutrons ne sont pas assez ralentis pour initier ces réactions. L’eau a ce double rôle, elle sert de « modérateur », mais aussi de fluide thermorégulateur. La géométrie des piscines de désactivation a été conçue de manière à ce que la distance entre les éléments soit supérieure à celle nécessaire à cette divergence, même s’il n’y a plus de bore ou plus d’eau.

Dans une piscine de désactivation, la puissance a évacuer est faible. Quelques dizaines de kWh. Quelques centaines lors des phases de déchargements-rechargements. Dans le cas où on viderait ces piscines, le risque nucléaire est très faible. En fait, c’est l’eau contaminée de la piscine qui deviendrait le principal polluant et qui polluerait une certaine surface. Effectivement, les éléments combustibles monteraient en température. Mais, on aurait plusieurs moyens de refroidir ces éléments. Il suffit d’envoyer dans la piscine quelques m3/h d’eau froide. Après, il faudra la récupérer et la traiter. Je ne dit pas que c’est anodin, mais ce n’est pas l’apocalypse que prétendent certains.

Pas d’explosion nucléaire, pas de nuage radioactif qui contaminerait des régions entières. Juste un problème technique, envoyer de l’eau dans une piscine et la récupérer. Alors, on a plusieurs moyens plus ou moins conventionnels pour envoyer de l’eau dans les piscines de décontamination. Et le bâtiment « combustible » est conçu de manière à récolter les eaux de ruissèlement. On l’a étanchéifié par rapport au sous-sol et à la nappe phréatique. Et ce n’est pas une roquette qu’il faudrait pour rendre cela dangereux pour l’environnement, mais un certain nombre de roquettes. Ceux qui sont les vrais experts de ces questions savent ce qu’il en est. Là, quelques individus qui se prétendent « experts » jouent à faire peur aux gens. Ils veulent quelque chose : qu’il n’y ait plus de réacteurs nucléaires. Et, on dirait que cela, ils le désirent à n’importe quel prix. Ils le désirent même s’ils savent que cela va à l’encontre de la cause qu’ils prétendent défendre : la préservation de l'environnement

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Jeu 7 Déc 2017 - 23:05

@COAXIAL a écrit:Pourrais tu nous expliquer pourquoi la France est passé à coté d'une catastrophe nucléaire il n'y a pas si longtemps  ?

Laquelle ? Tu dois avoir des informations par un autre canal ...

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par COAXIAL le Ven 8 Déc 2017 - 8:06

@Léonard a écrit:
@COAXIAL a écrit:Pourrais tu nous expliquer pourquoi la France est passé à coté d'une catastrophe nucléaire il n'y a pas si longtemps  ?

Laquelle ? Tu dois avoir des informations par un autre canal ...


Il n'y a donc pas eu de situation à risque ces dernières années ? depuis 2000 environ !
avatar
COAXIAL

Messages : 286
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 59
Localisation : saint orens de gameville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Zizoe le Ven 8 Déc 2017 - 10:21

@Léonard a écrit:Dans une piscine de désactivation, la puissance a évacuer est faible. Quelques dizaines de kWh.
Rhôoo... Léonard Laughing

Zizoe

Messages : 377
Date d'inscription : 17/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Ven 8 Déc 2017 - 13:15

@COAXIAL a écrit:
@Léonard a écrit:
@COAXIAL a écrit:Pourrais tu nous expliquer pourquoi la France est passé à coté d'une catastrophe nucléaire il n'y a pas si longtemps  ?

Laquelle ? Tu dois avoir des informations par un autre canal ...


Il n'y a donc pas eu de situation à risque ces dernières années ? depuis 2000 environ !

Aucun qui ne mérite le terme de presque catastrophe nucléaire. Les marges de sûreté ont toujours été assez confortables. Je ne nie pas l'existence de quelques dysfonctionnements, mais rien d'aussi catastrophique qu'on ne le prétend sur les réseaux des anti-nucléaires. J'ai lu leurs listes à la Prévert où ils amassent un tas de "faits" qu'ils compilent et qu'ils analysent à l'aune de leur ignorance des faits réels. Ils jouent à se faire peur, et ils y réussissent très bien. Oui, en tant qu'exploitant, il m'arrive de trouver que parfois, certains de mes collègues se sont loupés et qu'ils ont fait des conneries. Mais, je connais les marges qu'il restait pour que ces "conneries" se transforment en catastrophe nucléaire et on en est loin, très loin.

En fait, EDF et l'ASN ont fait une grosse erreur de communication. En France, on a décidé, contrairement à ce qui se passe dans certains pays qui se prétendent plus vertueux que le notre, que les règles de fonctionnement des centrales nucléaires devaient sans cesse être durcies. Tous les 10 ans, on ré-examine ce que l'on nomme le rapport de sûreté de chacun des réacteurs français. On ré-examine, mas dans le même temps, on relève le niveau de sûreté en augmentant les contraintes. Bref, piloter et respecter des règles de plus en plus contraignantes entraine, fort logiquement, une augmentation des situations où l'on n'a pas respecté l'une de ces règles. SI cela n'a aucune conséquence, c'est un évènement significatif sûreté de niveau zéro. Mais, si vous refaites 2 fois une erreur similaire, on ajoute un facteur additionnel car on considère qu'il y a un manque de culture sûreté (autrement, vous auriez su intégrer le retour d'expérience dans votre référentiel. Donc, on en est venu à créer un système qui génère de nombreux ESS. Nous on parle d'ESS papiers.

Transposons dans le monde de l'automobile, admettons que vous avez décidé d'être un conducteur hyper vertueux. Pour être sûr de ne jamais dépasser les limites de vitesses, vous vous êtes engagé auprès de la gendarmerie de votre village à rouler avec toujours 5 km/h, en deçà des limites. Quelques temps plus tard, pour démontrer que vous êtes vraiment vertueux, vous vous êtes engagé de ne jamais accélérer de telle manière que vous puissiez être amené à franchir cette limite.

Un jour au petit matin, vous roulez sur une route limitée à 90 km/h. conformément à votre engagement, vous roulez donc à 85 km/h. Là, un chevreuil bondit devant votre voiture. Coup de frein, coup de volant, et petit coup d'accélérateur pour redonner du grip à vos pneus et sortir de cette passe délicate. Mais, vous vous rendez compte que dans le cadre de cette manœuvre, vous êtes en train d'accélérer de manière incontrôlée (vous avec agit par réflexe) et que vous êtes à 84,9 km/h. Par chance, vous vous en êtes rendu compte à temps et vous n'avez pas dépassé la limite que vous vous étiez imposés. Par chance, mais cela veut dire que si vous ne vous en étiez pas rendu compte à temps, vous pouviez dépasser les 85 km/h ... Vous venez de faire l'équivalent d'un ESS niveau zéro ...

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Ven 8 Déc 2017 - 13:17

@Zizoe a écrit:
@Léonard a écrit:Dans une piscine de désactivation, la puissance a évacuer est faible. Quelques dizaines de kWh.
Rhôoo... Léonard Laughing

On évacue quelques dizaines de KWh en continu ... Pour évacuer la puissance thermique résiduelle dégagée par le combustible usagé.

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Zizoe le Ven 8 Déc 2017 - 13:45

@Léonard a écrit:On évacue quelques dizaines de KWh en continu ... Pour évacuer la puissance thermique résiduelle dégagée par le combustible usagé.
Si c'est une puissance, ce ne sont pas des kWh mais des kW  Wink

Zizoe

Messages : 377
Date d'inscription : 17/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Merome le Mar 12 Déc 2017 - 16:25

avatar
Merome

Messages : 454
Date d'inscription : 20/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Léonard le Mar 12 Déc 2017 - 16:31


Donc, faire l'erreur entre puissance installée et puissance produite donnerait raison ? Car dans Moteur Nature, c'est l'erreur basique qui est faite ... Et qui déqualifie complètement cet article... Bien essayé Rolling Eyes

Pour le reste, soyons honnête, EDF obéit à son actionnaire principal qui a inscrit dans des lois des objectifs qu'on peinera à atteindre en respectant toutes les données du problème. Savez-vous que la semaine dernière la Fra,ce importait au maximum des capacités possibles ? Oui, on ne pouvait pas importer un MWh supplémentaire. Par chance, il n'a pas fait froid ... Et savez-vous comment était produite l'électricité ainsi importée ?

Léonard

Messages : 5558
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par CROLLES le Mar 12 Déc 2017 - 18:15

Donc, faire l'erreur entre puissance installée et puissance produite donnerait raison ? Car dans Moteur Nature, c'est l'erreur basique qui est faite ... Et qui déqualifie complètement cet article... Bien essayé
Et oui, c'est ce qui arrive quand on confond kW et kWh Laughing Laughing Laughing
avatar
CROLLES

Messages : 1372
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 69
Localisation : Crolles 38920

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Foly-vi le Mer 13 Déc 2017 - 7:22

Que se passerait-il si un avion percute un mur en béton de 2 mètres d'épaisseur à 800 km/h ? L'avion serait tout simplement pulvérisé.
Pour ceux qui comprennent l'anglais, voici un test de percement d'un mur de centrale nucléaire.

Il y a 3 mois un poids-lourd a percuté un muret en béton de plein fouet sur l'A8 dans les Alpes-Maritimes. Autoroute fermée pendant 12 heures, car le camion a été pulvérisé et étalé sur des dizaines de mètres.
Le lendemain , j'ai vu l'endroit de l'impact. Le béton était abîmé sur une profondeur de.....1 centimètre.
avatar
Foly-vi

Messages : 4087
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 51
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Cameleon le Mer 13 Déc 2017 - 14:35

C'est pas de l'anglais !
Résistant le béton.

_________________
Zoé Intens Blanc Glacier   Cool
Nourrie au XEV100 et au CRD  Basketball
Ma borne à disposition sur chargemap

Acoze: Association des  COnducteurs d'automobiles  Zéro- Emission, http://renault-zoe.forumpro.fr/t4227-presentation-de-l-association-acoze
Association créée par les membres de ce forum Wink
Le Vendée Energie Tour 2018 du 2 au 9 juin 2018, tous en Vendée en juin prochain ! .
avatar
Cameleon
Administrateur

Messages : 6929
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 51
Localisation : Bas-Rhin

Voir le profil de l'utilisateur http://www.acoze.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par stef44 le Mer 13 Déc 2017 - 15:30

Pour les glissières centrales (ou latérales) en béton, il arrive que le camion les traverse tout de même. Par exemple, https://www.google.fr/maps/@48.0406101,3.0329694,3a,75y,256.8h,74.95t/data=!3m6!1e1!3m4!1sDWaYebrvPyIZLLw6ccDsug!2e0!7i13312!8i6656, la partie plus claire est une réparation suite à un accident d'un poids-lourd qui avait traversé la glissière béton.
La qualité du béton (et les conditions de mise en œuvre) pour les murs d'enceinte d'une centrale et pour des glissières de sécurité ne doit pas être la même. Cela doit aussi jouer sur la résistance

stef44

Messages : 1026
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 44
Localisation : Périphérie sud de Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur le nucléaire II

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum