Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Page 13 sur 19 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 19  Suivant

Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par jb68 le Jeu 3 Jan 2019 - 9:09

C'est vrai que c'est tellement  facile de "consommer", d'appuyer sur un bouton, ... la voie de la facilité qui a induit la paresse et le gâchis.

Le pire est que l'acné est une maladie chronique donc pas facile de s'en débarrasser! Rolling Eyes

jb68

Messages : 90
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 65
Localisation : Haut Rhin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par COAXIAL le Jeu 3 Jan 2019 - 9:54

c'est bien il y'a 60 70 ans que le déclin c'est accéléré en effet

dans ma réflexion je pensais à une autonomie "raisonnable" , produire ces légumes et fruits , ce qui demande un minimum de surface il est vrai , éventuellement sa viande ( en volailles ) , éventuellement plus , et ça demande pas mal de travail et de disponibilité .

ensuite aujourd'hui on a besoin d'électricité , donc de système permettant de la produire sans avoir trop besoin de raccordement au réseau voire pas du tout , ou de lui revendre

pour vivre en quasi autarcie , je vois bien 2000 ou 3000m² de terrain proche d'une rivière avec moulin à aubes + PV photovoltaïque , voir éolienne en plus , c'est sur ça a un cout et demande des compétences en maintenance électromécanique , en plus des connaissances d'agriculteur éleveur
COAXIAL
COAXIAL

Messages : 1317
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 60
Localisation : saint orens de gameville 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Gwladys le Jeu 3 Jan 2019 - 10:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je vis sur le modèle dont tu parles.
Cependant, le but n'est pas de s'isoler mais d échanger des complémentarités et des services.
Je produits mon énergie, mon eau potable et revends mon surplus, mais j'achète, rarement, l'énergie électrique qui me manque car l'optimisation de l'autoconsommation se calcule sur le talon de puissance consommée et non sur les crêtes.
Au niveau nourriture, un petit potager, quelques poules =>impose le tri sélectif, pour les oeuf, deux/trois brebis, des échanges avec des voisins et les congélateurs sont pleins..,, quand au pain, aux yahourt, confitures,... et bien s'est fait maison...
What else?. Un VE et l'optimisation de nos déplacements pour aller en ville.

Nb; pour vivre à la campagne il faut avoir des notions pour bcp de choses en effet; électromécanique, agriculture, elevage, mais aussi, plomberie, gros oeuvre,... et être courageux.

Gwladys

Messages : 800
Date d'inscription : 12/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par COAXIAL le Jeu 3 Jan 2019 - 12:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

c'est ça , tout à fait ce que la société à forcé à désapprendre, afin d'inciter ( pour ne pas dire imposer ) des gouts de consommation de produits plus rentables pour l'économie mondiale .
COAXIAL
COAXIAL

Messages : 1317
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 60
Localisation : saint orens de gameville 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Merome le Jeu 3 Jan 2019 - 14:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je sais bien que tu ne parlais pas que des terres rares. Mais comme pour les terres rares,  il existe une quantité (toujours a l’échelle humaine) quasi infini de matière première sur terre et le sable n’échappe pas a cette règle. Quand on parle de pénurie ou de tension sur telle ou telle matière première, la plupart du temps on s'aperçoit quelques années après qu'il ne s'agissait que de spéculation et de pénurie organisés. Ou alors aussi le plus souvent de matière première facilement exploitable à très bon compte, du sable de construction il y en a encore pour des siècles et des siècles, et malheureusement on va pouvoir continuer à bétonner tranquille, il faut juste commencer peut être (si la pénurie n'est pas lié a la spéculation) à aller le chercher dans des endroits plus reculés et (ou) dans les océans par exemple. Et au pire, en fait au mieux on pourrait toujours recycler le béton et autre matériaux contenant du sable.
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme...
En fait les seules matière première ou il y aura un jour une vraie pénurie ce sont les énergies fossile, pétrole charbon gaz car la biomasse dont elles sont issues met des dizaines de millions d'années à se transformer et qu'on les consomment a rythme beaucoup plus élevée. Mais ce n'est pas une vraie pénurie car il existe sur terre d'autres sources d’énergie en quantité quasi infinie.
Tout le reste c'est soit de la biomasse renouvelable a court terme, même le bois, soit du minéral en stock quasi infini depuis la création de la terre.      

Tu as déjà entendu parler sans doute du "peak everything". Le problème n'est pas la pénurie d'une matière première ou l'autre. Le problème, c'est que tout arrive au pic à peu près en même temps et que recycler ou extraire de la matière première demande plus d'énergie qu'on n'a plus non plus.
Je t'invite à lire Philippe Bihouix à ce sujet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si tu préfères en vidéo :

Merome
Merome

Messages : 873
Date d'inscription : 20/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Léonard le Jeu 3 Jan 2019 - 19:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:L'exode rural, et donc la spécialisation par métier, a commencée à la fin du néolithique, quand les hommes ont commencé à bâtir des villes.

Pur compléter ... oserais-je conseiller la lecture de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une histoire des civilisations - Jean-Paul DEMOULE, Dominique GARCIA, Alain SCHNAPP
Une histoire des civilisations
Comment l’archéologie bouleverse nos connaissances
Jean-Paul DEMOULE, Dominique GARCIA, Alain SCHNAPP
Depuis les années 1980, une révolution silencieuse a bouleversé nos connaissances sur l’histoire de l’humanité : celle suscitée par les extraordinaires progrès techniques et méthodologiques de l’archéologie, particulièrement grâce au développement de l’archéologie préventive. Nombre des représentations d’hier ont été nuancées, des pans entiers de cette histoire, jusque-là ignorés, ont été mis au jour. Mais si cette révolution a donné lieu à un foisonnement de publications scientifiques, il manquait une vision globale, accessible aux non-spécialistes. C’est ce défi qu’ont voulu relever ici trois des plus éminents archéologues français.
Réunissant les contributions de soixante et onze spécialistes mondiaux, associées à une riche iconographie et à une cartographie originale, cet ouvrage propose une histoire renouvelée des civilisations. Il couvre l’ensemble des périodes et des continents, en mettant l’accent sur les avancées les plus significatives : la localisation du berceau de l’hominisation, les origines et l’extension des civilisations sédentaires, les stratégies économiques et politiques qui ont mené à la fondation des grands empires et les conditions de leurs dislocations, les modalités de la mondialisation des époques moderne et contemporaine, sans oublier les migrations qui se sont succédé de la préhistoire jusqu’à nos jours.
Grâce à cette vision globale de l’aventure humaine, on découvrira comment l’archéologie apporte sa contribution à la connaissance des sociétés sans écriture comme à celle des civilisations de l’écrit. Et comment elle rend possible un nouveau dialogue entre sources textuelles et sources matérielles, qui bouleverse plusieurs domaines de l’histoire ancienne, médiévale et moderne.

Lecture très enrichissante et qui remet quelques idées en place... Oui, cela fait au moins 15 000 ans qu'on exploite à notre profit l'environnement. Alors, prétendre que nos grands-parents .... Wink

Léonard

Messages : 6124
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 59
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Bigfoot le Ven 4 Jan 2019 - 3:05

Des chiffres intéressants :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Bigfoot
Bigfoot

Messages : 13425
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 44
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Mario le Ven 4 Jan 2019 - 8:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Merci pour ton conseil de lecture, ça me semble effectivement très intéressant.

@ Merome
Je n'ai pas le temps de regarder les vidéso de tous les prophètes qui prédisent "la fin du monde"
Je devine un peu de quoi il doit s'agir. Ca fait quarante ans que j'entends ce genre de prédictions qui finalement ne se réalisent jamais, "la fin du monde" est toujours reporté à plus tard. Si on en croyait les prophètes des années 70, le peak oil (pour ne parler que de lui) devait avoir lieu dans les années 80 et aujourd'hui on devrait vivre dans un monde à la Mad Max sans pétrole. Or il n'a jamais été aussi abondant et aussi bon marché (d'ailleurs sans doute un peu à cause de la pression que met le développement des VE sur les pays producteurs, même s'ils s'en défendent) Et c'est globalement vrai pour toutes les matières première, même s'il peut y avoir des tensions ponctuelles, mais cela tient au fait que la production ne s’adapte pas instantanément aux fortes variations de la demande qu'à une réelle pénurie.
Donc je reste plus que prudent devant tous ces prophètes qui nous annoncent le pire pour demain, ce qui ne veut pas dire que je ne crois pas au réchauffement climatique, et qu'il n'est pas urgent de protéger la bio diversité, et qu'il faut rien changer à nos mode de vie.

Manger moins de protéines animales (merci Bigfoot), isoler plutôt que de chauffer, privilégier les TEC, la marche et le vélo pour nos déplacements courts, utiliser le moins de chimie nocive possible dans l'agriculture, gérer les forêts (ce qui en France est fait correctement),  développer le VE et globalement l'Innovation frugale.  Tout cela me semble raisonnable, possible et souhaitable et ça le serait d'ailleurs même si il n'y avait pas le problème climatique, c'est juste du bon sens.

Par contre je ne crois pas aux solutions utopistes de décroissance, comme celle qui consiste a metre tout le monde à la campagne en auto suffisance alimentaire. Je crois même que c'est une solution qui aurait des effet néfaste sur l’environnement, car si le mode de vie urbain a quelques inconvénients liés a la concentration, il a aussi quelques avantage dont celui d'être économe en surface, et en déplacements et puis c'est une solution qui va l'encontre des économies d’échelle. Et même si c’était une bonne solution théorique, ça n'en fait pas pour autant une bonne solution, car pour qu'une solution soit réellement bonne il faut aussi et peut être avant tout qu'elle le soit en pratique, c'est a dire acceptable par la population et pratiquement réalisable en tenant compte de la réalité actuelle.
Mario
Mario

Messages : 2712
Date d'inscription : 28/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par COAXIAL le Ven 4 Jan 2019 - 9:29

c'est pas faux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , en vérité je vous l'avais dit , vous vous méfierez des faux prophètes

le bon sens agricole c'est perdu !..? pas totalement , il y'a du travail à faire en ce sens , ça peut être écolo et économe , il faut juste le temps d'y revenir , et dans ce même temps améliorer en les modifiant diverses règles d'urbanisme , sur l'isolation en neuf ou rénovation , en production d'énergie , en autoconsommation + partage revente d'électricité , la aussi il y'a du travail et donc de l'emploi , des cotisations et donc des prestations sociales disponibles , des taxes et impôts , mais encore faut-il le vouloir politiquement
pour le moment mes prophètes politiques font du surplace , méfiez vous on approche le mur .
COAXIAL
COAXIAL

Messages : 1317
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 60
Localisation : saint orens de gameville 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par philouze33 le Ven 4 Jan 2019 - 10:26

Sauf que comme le dit Mario, plusieurs murs n'en sont pas, et à force d'en proclamer partout, on finit par ne plus croire les "vrais" murs : mur des forêts primaires et équatoriales (mais clairement pas européennes), de la biodiversité qui s'effondre vraiment, mur du climat...

philouze33

Messages : 1228
Date d'inscription : 25/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Léonard le Ven 4 Jan 2019 - 11:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:mur des forêts primaires et équatoriales (mais clairement pas européennes).

Il existerait encore des forêts primaires ? Pourtant, je croyais que depuis qu'on avait trouvé que la forêt amazonienne avait été exploité pendant plusieurs siècles par les amérindiens, et qu'on a des traces d’interventions anciennes des hommes dans la forêt équatoriale en Afrique ... Désolé de détruire quelques illusions, mais on trouve la trace des interventions humaines pratiquement partout dans le monde, c'est ce qui a conduit les géologues à vouloir nommer la période actuelle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. De nombreux écologistes se sont emballés pour cette définition, or si on adhère à celle-ci, il faut bien reconnaitre la trace des humains sur l'ensemble des écosystèmes terrestres, et donc reconnaitre qu'il n'existe plus de forêts primaires.

A contrario, si on appelle à la défense des dernières "forêts primaires", c'est qu'on reconnait qu'il existe encore des écosystèmes terrestres qui seraient restés identiques à ce qu'ils étaient avant que les hommes ne commencent à modifier leurs environnements et que donc on n'est pas à l’Anthropocène ... CQFD

On ne peut pas dire tout et son inverse Wink à moins de reconnaitre son ignorance des réalités du monde

Léonard

Messages : 6124
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 59
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par COAXIAL le Ven 4 Jan 2019 - 12:52

le mur en question , est un moment supposé dans un temps futur

un peu comme le mur de Plank , on ne sait qu-est ce qui était avant

donc après ce mur futur on ne peut savoir ce qui seras , il est déjà pour demain d'une certaine façon , reste à voir jusqu'à quand , du moins à quel moment le système économique s'effondrera .
COAXIAL
COAXIAL

Messages : 1317
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 60
Localisation : saint orens de gameville 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Merome le Sam 5 Jan 2019 - 18:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
@ Merome
Je n'ai pas le temps de regarder les vidéso de tous les prophètes qui prédisent "la fin du monde"

C'est pour ça que je t'ai d'abord conseillé le livre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Je devine un peu de quoi il doit s'agir. Ca fait quarante ans que j'entends ce genre de prédictions qui finalement ne se réalisent jamais, "la fin du monde" est toujours reporté à plus tard. Si on en croyait les prophètes des années 70, le peak oil (pour ne parler que de lui) devait avoir lieu dans les années 80

Le peak oil (conventionnel) annoncé a bien eu lieu, mais il ne fallait pas le confondre avec la fin du monde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hubbert en déduisit que la production de pétrole américaine (48 États) passerait par un maximum en 1970. Sa présentation fut peu appréciée par ses pairs, et oubliée jusqu'en 1971, année où la production américaine atteignit son maximum puis déclina, conformément à ses prédictions.

Mais il ne s'agit pas de faire confiance à des prophètes, mais de se tenir au courant des risques et des enjeux. On va peut-être trouver le mois prochain une énergie infinie et gratuite (ou gagner au loto), mais dans le doute, il vaudrait mieux éviter de gaspiller nos ressources (notre salaire) dans des bêtises.

La situation générale est inquiétante, sur beaucoup de plans (climat, ressources, énergie, dette, inégalités sociales...). Peut-être que Bihouix, Servigne, Jancovici sont des charlots qui n'ont rien compris et font leur beurre en prêchant la catastrophe à venir. Peut-être pas.
Essayer de comprendre et appréhender tout ça ne fait pas de mal, dans tous les cas.
Merome
Merome

Messages : 873
Date d'inscription : 20/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par scarred le Mar 15 Jan 2019 - 0:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

scarred
scarred

Messages : 8313
Date d'inscription : 28/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par philouze33 le Mar 15 Jan 2019 - 14:52

Il existerait encore des forêts primaires ? Pourtant, je croyais que depuis qu'on avait trouvé que la forêt amazonienne avait été exploité pendant plusieurs siècles par les amérindiens, et qu'on a des traces d’interventions anciennes des hommes dans la forêt équatoriale en Afrique ... Désolé de détruire quelques illusions, mais on trouve la trace des interventions humaines pratiquement partout dans le monde,


Il y a une (énorme) nuance entre "trouver des traces d'exploitation" et raser une foret qui fait à peu près la taille d'un océan, à l'âge de pierre, ou la remplacer par une forêt de culture.
Ces hommes ont probablement coupé / cultivé / sélectionné des espèces, mais à une échelle (au sens échelle de comparaison en surface) limitée par rapport aux continents concernés.

Idem pour les forêts primaires boréales, y'a sûrement eu des coupes franches, mais difficile même aujourd'hui pour les russes, pourtant beaucoup plus nombreux qu'il y a 1000 ans, de venir à bout de leurs forêts, alors imagine autrefois.

C'est en ça qu'on peu parler de "nature naturante" comme diraient les philosophes, pour ces grandes zones, jusqu'à notre 20ème siècle, au moins pour les grandes largeurs.


philouze33

Messages : 1228
Date d'inscription : 25/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Léonard le Mar 15 Jan 2019 - 18:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Il existerait encore des forêts primaires ? Pourtant, je croyais que depuis qu'on avait trouvé que la forêt amazonienne avait été exploité pendant plusieurs siècles par les amérindiens, et qu'on a des traces d’interventions anciennes des hommes dans la forêt équatoriale en Afrique ... Désolé de détruire quelques illusions, mais on trouve la trace des interventions humaines pratiquement partout dans le monde,  


Il y a une (énorme) nuance entre "trouver des traces d'exploitation" et raser une foret qui fait à peu près la taille d'un océan, à l'âge de pierre, ou la remplacer par une forêt de culture.
Ces hommes ont probablement coupé / cultivé / sélectionné des espèces, mais à une échelle (au sens échelle de comparaison en surface) limitée par rapport aux continents concernés.

Idem pour les forêts primaires boréales, y'a sûrement eu des coupes franches, mais difficile même aujourd'hui pour les russes, pourtant beaucoup plus nombreux qu'il y a 1000 ans, de venir à bout de leurs forêts, alors imagine autrefois.

C'est en ça qu'on peu parler de "nature naturante" comme diraient les philosophes, pour ces grandes zones, jusqu'à notre 20ème siècle, au moins pour les grandes largeurs.


Plusieurs études archéologiques montrent que la forêt amazonienne était largement exploitées avant l'arrivée de Christophe Colomb. Il y avait sûrement plusieurs millions d'habitants. Mais, ce n'est pas encore entré dans le savoir commun

PS : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A la même époque, une découverte étonnante se faisait au sud-ouest du bassin amazonien, dans les plaines inondables des Mojos, en Bolivie. En scrutant attentivement le paysage, l'archéologue Bill Denevan, de l'université du Wisconsin, note la présence de longues lignes droites et de nombreuses formes géométriques, fantômes de champs, de canaux d'irrigation et de routes. Puis, une trentaine d'années plus tard, l'archéologue Clark Erickson s'avise que les îlots de forêts tropicales qui parsèment cette plaine des Mojos sont truffés de minuscules tessons de poteries, signe d'une occupation humaine sédentaire et importante. Le doute n'est plus permis : une civilisation a occupé autrefois cette contrée, sur plusieurs milliers de kilomètres carrés.

Or, pour qu'une civilisation puisse éclore et subsister durant des siècles, il lui faut obligatoirement disposer d'une agriculture performante. Ce que les sols tropicaux, lessivés par les pluies, ne permettent pas. Le mystère agricole des anciens habitants de la plaine des Mojos est percé par un troisième archéologue nommé Bill Woods, de l'université de l'Illinois (SIU), qui retrouve les mêmes débris de poteries le long de la rivière Tapajos, dans la forêt amazonienne, mélangés à la fertile terra preta. Le lien est rapidement fait. Cette civilisation précolombienne aurait donc inventé l'agriculture au charbon de bois.

Et cela concerne une zone immense. Il semble qu'avant l'arrivée des européens, l'Amazonie était cultivée et à grande échelle ... Ce n'est donc pas une forêt "primaire". Désolé

Léonard

Messages : 6124
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 59
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par COAXIAL le Mar 15 Jan 2019 - 18:27

plusieurs millions d'exploitants bio
COAXIAL
COAXIAL

Messages : 1317
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 60
Localisation : saint orens de gameville 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Léonard le Mar 15 Jan 2019 - 18:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:plusieurs millions d'exploitants bio

Si bio signifie "le moins d'intrants possibles", on ne peut pas les prétendre bio, vu qu'ils ont laissé des traces repérables 5 siècles après leur disparition. C'est bien parce qu'ils ont profondémment modifié le sol sur lequel ils vivaient qu'on a découvert leur existence

Ps, j'ai oublié le petit clin d’œil Wink

Ils ont beaucoup enrichi le sol. On ne saura pas avant plusieurs siècles si c'est "durable" ou pas. Mais, ils ont modifié le biotope. Ilis l'ont enrichi

Léonard

Messages : 6124
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 59
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par philouze33 le Mer 16 Jan 2019 - 11:27

Plusieurs études archéologiques montrent que la forêt amazonienne était largement exploitées avant l'arrivée de Christophe Colomb. Il y avait sûrement plusieurs millions d'habitants. Mais, ce n'est pas encore entré dans le savoir commun
[bla bla sur la terra preta  /]

Et cela concerne une zone immense. Il semble qu'avant l'arrivée des européens, l'Amazonie était cultivée et à grande échelle ... Ce n'est donc pas une forêt "primaire". Désolé



En général je te suis Leonard, mais là tu as un gros problème d'ordre de grandeur.

le brésil c'est 207 millions d'habitant, on peut y ajouter toutes les populations bordant la forêt, sûrement une bonne centaines de millions.
armés de Caterpillar et de tronçonneuse, de camions et de route, créant une capitale au coeur de la foret (Brasilia), ils n'ont pas réussi à grignoter plus de 18% de la forêt (mais ils vont largement dépasser cet exploit malheureusement)

parce qu'elle fait 550 MILLIONS D'hectares;
Donc même "quelques millions" d'hommes à l'âge de pierre là dedans, c'est anecdotique "désolé" comme tu dis.

"un kilomètre carré pourrait contenir plus de 75 000 types d'arbres et 150 000 espèces de plantes supérieures. Un kilomètre carré de forêt amazonienne peut contenir 90 790 t de plantes vivantes12. Actuellement, environ 438 000 espèces de plantes ayant un intérêt économique et social ont été répertoriées dans la région"

ça, ce n'est pas l'influence de l'homme. C'est bien une forêt très très largement primaire, et les parties qui ne le sont pas sont probablement anecdotiques, rapporté aux 550 millions d'hectares à croissance ultra rapide.


philouze33

Messages : 1228
Date d'inscription : 25/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Passant_Mbr le Mer 16 Jan 2019 - 13:12

L'Europe prépare des lois pour imposer aux fabricants de fournir des appareils qui durent plus longtemps et qui soient plus facilement réparables

(en anglais)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ils expliquent à la fin que les règles existantes qui obligent les aspirateurs à consommer moins d'énergie avaient été critiquées sous prétexte que les sols seraient plus sales, et que finalement les fabricants avaient produit des aspirateurs qui fonctionnaient aussi bien avec cette puissance réduite, en revoyant la conception de la tête d'aspiration.
Passant_Mbr
Passant_Mbr

Messages : 3814
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Bigfoot le Mer 16 Jan 2019 - 13:26

Il faut juste les défaper Razz
Bigfoot
Bigfoot

Messages : 13425
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 44
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Léonard le Mer 16 Jan 2019 - 23:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Plusieurs études archéologiques montrent que la forêt amazonienne était largement exploitées avant l'arrivée de Christophe Colomb. Il y avait sûrement plusieurs millions d'habitants. Mais, ce n'est pas encore entré dans le savoir commun
[bla bla sur la terra preta  /]

Et cela concerne une zone immense. Il semble qu'avant l'arrivée des européens, l'Amazonie était cultivée et à grande échelle ... Ce n'est donc pas une forêt "primaire". Désolé



En général je te suis Leonard, mais là tu as un gros problème d'ordre de grandeur.

le brésil c'est 207 millions d'habitant, on peut y ajouter toutes les populations bordant la forêt, sûrement une bonne centaines de millions.
armés de Caterpillar et de tronçonneuse, de camions et de route, créant une capitale au coeur de la foret (Brasilia),  ils n'ont pas réussi à grignoter plus de 18% de la forêt (mais ils vont largement dépasser cet exploit malheureusement)

parce qu'elle fait 550 MILLIONS D'hectares;
Donc même "quelques millions" d'hommes à l'âge de pierre là dedans, c'est anecdotique "désolé" comme tu dis.

"un kilomètre carré pourrait contenir plus de 75 000 types d'arbres et 150 000 espèces de plantes supérieures. Un kilomètre carré de forêt amazonienne peut contenir 90 790 t de plantes vivantes12. Actuellement, environ 438 000 espèces de plantes ayant un intérêt économique et social ont été répertoriées dans la région"

ça, ce n'est pas l'influence de l'homme. C'est bien une forêt très très largement primaire, et les parties qui ne le sont pas sont probablement anecdotiques, rapporté aux 550 millions d'hectares à croissance ultra rapide.


Des archéologues indiquent que les traces que l'on trouve montrent une pénétration humaine en Amazonie très importante, au vu des connaissances de l'époque. Avec une distribution géographique très importante. Mais, d'après les articles trouvés sur le net, ils restent proche des fleuves et des rivières. J'avoue que je n'ai pas les compétences pour savoir s'ils disent une vérité ou s'ils se font mousser. Il faut bien voir que c'est un changement complet par rapport à la perception qu'on en avait. La déforestation est galopante dans certaines régions de l'Amazonie, donc les archéologues n'ont pas le temps de travailler avant que n'interviennent les machines qui vont chambouler les terrains effaçant toutes les traces exploitable par les archéologues

Léonard

Messages : 6124
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 59
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par scarred le Ven 18 Jan 2019 - 21:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
scarred
scarred

Messages : 8313
Date d'inscription : 28/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par scarred le Sam 19 Jan 2019 - 21:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
scarred
scarred

Messages : 8313
Date d'inscription : 28/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par scarred le Ven 25 Jan 2019 - 16:51

En privilégiant l’image du « donut », Kate Raworth invite les lecteurs à ne plus considérer l’économie comme un cycle allant de la production à la redistribution, mais comme le fruit d’une coproduction permanente entre la nature, l’Etat, les innovateurs et les communautés humaines ; à ne plus considérer l’homme comme un acteur économique isolé, rationnel et prédictible, mais comme un être changeant, pétri de valeurs contradictoires et interagissant avec ses semblables ; à ne plus considérer les marchés comme des institutions mécaniques, mais l’ensemble des institutions comme des systèmes dynamiques et interactifs ; à ne plus voir la croissance comme la solution à nos problèmes d’inégalités et de pollution, mais à organiser l’économie dans le dessein de résoudre ces problèmes – sans que cela passe forcément par la croissance.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
scarred
scarred

Messages : 8313
Date d'inscription : 28/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir écologique de l'humanité et comment éviter le pire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 19 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 19  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum