Sommes-nous des bobos ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par verhaeghe le Ven 10 Aoû 2018 - 12:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
un certain narcissisme
Là tu es complètement à côté de la plaque ; c'est tout le contraire Smile

Encore une fois tu penses que c'est connoté négativement alors que le narcissisme (le fait de bien s'aimer soit même) est une condition nécessaire pour pouvoir aller vers les autres. Il n'y a pas de grands altruistes qui n'aient commencé par s'accepter soi-même. Le narcissisme te donne de la confiance en toi, te permet d'exprimer tes propres opinions sans en avoir honte et d'accepter le jugement d'autrui (ce qui pour le coup n'est pas ta qualité première).

Voilà pourquoi j'ai dit que je pensais que tu avais un certain narcissisme:
- Tu publies en ton nom (comme moi du reste). Cela veut dire que tu acceptes de mettre en avant ton identité et que tu assumes tes propos. Cela est une belle preuve de confiance en soi (=> pas très loin du narcissisme)
- Tu as demandé à avoir une analyse psycho de Bigfoot en publique ce qui dénote d'un certain intérêt pour ta propre personne (là encore, rien de mal à cela)
- Quand on tape macagnoni sur internet tu es extremement bien référencé avec:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En clair, tu as fait en sorte d'être une personne publique (ou du moins tu l'as accepté), ce qui est un trait de comportement habituel des narcissiques.

Maintenant, si tu dis ne pas être narcissique, je te crois tout à fait et je dirais simplement que les faits et ma grille d'analyse m'ont induit en erreur.

Antoine
avatar
verhaeghe

Messages : 1317
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 44
Localisation : 78960

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par seb.maccagnoni le Ven 10 Aoû 2018 - 13:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Encore une fois tu penses que c'est connoté négativement alors que le narcissisme (le fait de bien s'aimer soit même) est une condition nécessaire pour pouvoir aller vers les autres.
Encore une fois, tu te plantes. Je ne m'aime pas. Je ne sais pas aller vers les autres. Que ce soit positif ou non, je ne le suis pas.

- Je publie en mon nom car je ne sais pas mentir. Travestir son identité est une forme de mensonge ;
- J'ai demandé l'analyse de Bigfoot car il te décrit comme HP hypersensible, par simple curiosité intellectuelle je voulais voir s'il sait "détecter" une personne que je sais l'être (moi-même), la réponse semble être non ;
- Mes nombreuses publications sont uniquement un partage de connaissances, en espérant que des gens y verront un quelconque intérêt (mais avec bien peu d'espoir au fond de moi).

seb.maccagnoni

Messages : 3693
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 36
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.maccagnoni.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par Gwladys le Ven 10 Aoû 2018 - 18:50

En fait, le classement dans un petit tiroir est typique de la société actuelle ou l'individu a besoin d'accrocher des stéréotypes à une étiquette pour éviter de penser et, surtout, d'éviter de se remettre en question.
Chacun est différent mais fait en sorte de se couler dans un moule pour correspondre à une étiquette et éviter ainsi d'être ennuyer voire banni de la société.

Et cela, je m'en contrefiche... j'ai un certain système de valeur et je le partage... avec moi-meme en toute quiétude.

Alors bobo ou pas bobo, ben, il faut demander aux autres.

Gwladys

Messages : 571
Date d'inscription : 12/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par MrDiez44 le Ven 10 Aoû 2018 - 19:59

+1
avatar
MrDiez44

Messages : 1563
Date d'inscription : 16/04/2012
Age : 31
Localisation : Maine et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par Léonard le Sam 11 Aoû 2018 - 0:32

"Je ne suis pas un numéro", ni quelqu'un qui se laisse enfermer dans une case :


Léonard

Messages : 5934
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 59
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par verhaeghe le Lun 13 Aoû 2018 - 11:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:En fait, le classement dans un petit tiroir est typique de la société actuelle ou l'individu a besoin d'accrocher des stéréotypes à une étiquette pour éviter de penser et, surtout, d'éviter de se remettre en question.
Chacun est différent mais fait en sorte de se couler dans un moule pour correspondre à une étiquette et éviter ainsi d'être ennuyer voire banni de la société.
Ton point de vue est intéressant, merci de l'avoir partagé.

"Le classement dans un petit tiroir", c'est la conceptualisation. Ce procédé est à l'oeuvre dans le langage, le mot désigne l'objet dans toute sa diversité. Le mot "voiture" couvre la Twizy comme le Hummer. La conceptualisation est nécessaire à la pensée et à l'échange entre individu.

Il est typique d'un individu se considère comme indéfinissable et ne pouvant pas être réduit à aucun concept. C'est existentialisme décrit par Sarte, l'être humain est libre et se définit par ses actions dont il est à tout moment maître. Puisque je suis entièrement libre de me ré-inventer à chaque instant, comme dire que je suis determiné par la case conceptuelle me définissant. Cette liberté totale dont jouirait l'être humain a été mis à mal par les psychiatres du XIXè/XXè (notamment l'école Freudienne) qui montre que nos choix sont induits par notre éducation et par la société. En démontant nos désirs qui nous poussent à l'action comme de simples conséquence de nos expérience et de notre environnement, Freud a ouvert la voie à la psychologie.

Aussi déroutant que cela puisse être de savoir que nous ne jouissons pas d'une liberté totale, nous obéissons principalement des ressorts dont nous ignorons les mécanismes.

Un concept sociologique est donc une approximation d'une population autour de ses grands déterminants. Si l'on peut s'offusquer d'avoir été mis dans une case et ressentir à juste titre une diminution de notre liberté de choix, il faut bien reconnaître que nos camarades définis sous le même concept auront une même tendance à partager et approuver nos choix.

Les "bobo" sont CSP+ avec un bon niveau d'éducation et une grande sensibilité à l'écologie. Les bobo ont naturellement tendance à faire des courses bio et à rouler en voiture électrique. Pour les vacances, un "bobo" sera plus enclin à partir à proximité à travers un périple à travers la France en partageant et découvrant nos régions qu'à aller en avion sur une plage en république dominicaine dans un all inclusive pour faire du jet ski toute la journée.

Refuser d'être mis dans une case c'est croire en son unicité et à sa liberté totale. Je crains que ceux là s'illusionne sur leur liberté réelle.

Après, le peu que nous sachions de Gwladys montre que c'est une femme libre qui s'affranchit allègrement des codes. Une Harley Davidson et une Zoé, hyper écolo est adore les big bloc americains...  Effectivement, tu donnerais du fil à retordre à un sociologue car tu ne respectes pas les conventions de classe mais les trans-classes ne sont ils pas finalement une classe comme une autre se définissant par : libertaire, existentialiste, individualiste et un peu anarchiste. Et ces trans-classes sont devenus ce qu'ils sont à travers des parcours d'existences et d’expériences qui peuvent être semblable. Un famille dans laquelle il ne se reconnaisse pas? Un genre (homme/femme) qui ne les représente pas? une force de caractère forgée en cultivant sa différence là ou la masse tente de s'auto-assurer en reproduisant les même codes (un jean de telle marque, des baskets de telle autre marque, ...)

Notre liberté n'est pas une illusion mais c'est une liberté conditionnelle.


Dernière édition par verhaeghe le Lun 13 Aoû 2018 - 12:09, édité 2 fois
avatar
verhaeghe

Messages : 1317
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 44
Localisation : 78960

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par seb.maccagnoni le Lun 13 Aoû 2018 - 11:58

Et quand on ajoute à ça un glissement sémantique tel que celui que nous voyons ici, ça complique encore les choses...

seb.maccagnoni

Messages : 3693
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 36
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.maccagnoni.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par verhaeghe le Lun 13 Aoû 2018 - 12:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et quand on ajoute à ça un glissement sémantique tel que celui que nous voyons ici, ça complique encore les choses...

Le glissement sémantique présuppose que le mot était préalablement bien défini et qu'il a ensuite dévié dans son usage.

Exemple des épicuriens d'aujourd'hui qui désignent les personnes d'adonnant sans retenu au plaisir alors que c'était à peu prés le contraire de la philosophie d'Epicure.

Dans le cas de "bobo", il n'y a jamais eu de définition officielle mais plutôt une multiplicité de définitions.
avatar
verhaeghe

Messages : 1317
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 44
Localisation : 78960

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par seb.maccagnoni le Lun 13 Aoû 2018 - 12:09

Aucune des définitions que j'ai rencontrées jusqu'ici ne sous-entendait "riche écologiste" comme tu le fais.

le bobo est une personne qui se définit de gauche/écolo mais qui agit globalement comme quelqu'un de droite, qui profite de sa richesse, qui a un patrimoine conséquent, etc.
par exemple, ton exemples des vacances locales, c'est bien la première fois que je vois quelqu'un associer ça aux bobos. Selon toutes les définitions que j'ai connues jusqu'ici, les bobos, ils vont plutôt en vacances à Ushuaia qu'en France...

seb.maccagnoni

Messages : 3693
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 36
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.maccagnoni.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par verhaeghe le Lun 13 Aoû 2018 - 12:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Aucune des définitions que j'ai rencontrées jusqu'ici ne sous-entendait "riche écologiste" comme tu le fais.

C'est que tu n'as pas pris le temps de chercher assez loin alors

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Contraction de "bourgeois-bohème", le terme "bobo" désigne de manière plutôt péjorative une catégorie socioprofessionnelle (CSP) de personnes aisées habitant les grands centres urbains et politiquement situées plutôt à gauche et sensibles à l'écologie.

Les Inrocks a écrit:En juillet 2000, Libération consacre un article à « l’été de tous les bobos », ces êtres qui « cultivent une passion pour les légumes bio et les gadgets techno », « engrangent les stock-options et soutiennent José Bové à Millau. Ces bohémiens chic veulent avoir les pieds dans la terre et la tête dans le cyberespace. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:le bobo est une personne qui se définit de gauche/écolo mais qui agit globalement comme quelqu'un de droite, qui profite de sa richesse, qui a un patrimoine conséquent, etc.
euh.... y a 2 lignes avant tu nous expliquais le contraire...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:par exemple, ton exemples des vacances locales, c'est bien la première fois que je vois quelqu'un associer ça aux bobos. Selon toutes les définitions que j'ai connues jusqu'ici, les bobos, ils vont plutôt en vacances à Ushuaia qu'en France...
On s'en fout que les bobo passent leur vacances dans le Larzac ou Ushuaïa, ce que je voulais mettre en avant c'est que ce sont des gens en quête de sens et donc assez loin du tourisme de masse.

avatar
verhaeghe

Messages : 1317
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 44
Localisation : 78960

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par Gwladys le Lun 13 Aoû 2018 - 16:19

Plusieurs réflexions, plutot en accord avec des remarques de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien];

- il me semble que le sens du terme "bobo" à été dévoyé très largement puisqu'il me semble être devenu très péjoratif, du moins pour la plupart des personnes. Pour moi, ce sont avant tout des opportunistes qui agissent selon les modes pour paraître encore plus intégré socialement dans une "élite branchee", quitte à être en contradiction avec leus éventuels idéaux (qui sont d'ailleurs souvent très standard)

- il est vrai que notre liberté est très encadrée, voire surveillée, sauf si les codes attendus par la société sont respectés, dans ce cas l'individu est considéré comme "normal".
- Nos actes sont largement dictés par notre éducation, notre cadre de vie, et souvent notre rejet de valeurs ce qui fait de nous des individus au comportement assez prévisible.
- le fait d'être formaté par l'apprentissage fait que les individus ont un cheminement de pensée, et des valeurs, très proches "socialement parlant" ce qui nourrit et fortifie cette société.

Sauf qu'à partir du moment où vous ne consommez plus normalement, n'agissez plus normalement (comme fait la majorité des individus), que vous déclarez moins de revenus que l'année précédente, que vous ayez des activités moins codifiées, il vous ai alors demandé des explications  par ladite société, qui vous marginalise. (Pour se protéger parait-il !)
Ainsi va la vie sociale.

Un autre point.
- il y a très souvent confusion entre épicurien et carpe-diem, ce qui, pour moi, est complètement différent.

Au plaisir de vous lire et d'échanger avec vous, car je vais m'occuper de mes molosses "dits dangeureux"...

Gwladys

Messages : 571
Date d'inscription : 12/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par COAXIAL le Lun 13 Aoû 2018 - 18:26

oui un peu de tout à la base un bourgeois bohème , est quelqu'un de parfaitement aisé sur le plan économique qui vit sur une mode , bohémien "d'opérette" .

certains ont réussi à sortir du boboisme , ils sont devenus paysans , agriculteurs éleveurs , commerçant de proximité dans des petits villages et participent à "la vie ?" avec les gens .
avatar
COAXIAL

Messages : 1069
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 60
Localisation : saint orens de gameville 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par zoe95 le Ven 17 Aoû 2018 - 2:22

Je ne pense pas être un bobo, mais certaines personnes considèrent les conducteurs electriques comme des bobos .

zoe95

Messages : 235
Date d'inscription : 13/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par COAXIAL le Sam 18 Aoû 2018 - 10:49

zoe95 , on est certainement des privilégiés plus que des bobos .
avatar
COAXIAL

Messages : 1069
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 60
Localisation : saint orens de gameville 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par Gwladys le Sam 18 Aoû 2018 - 12:57

Oups...
Des bobos plus...

Gwladys

Messages : 571
Date d'inscription : 12/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par amiral_sub le Sam 18 Aoû 2018 - 16:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:zoe95 , on est certainement des privilégiés plus que des bobos .
Des privilégiés du quotient intellectuel
avatar
amiral_sub

Messages : 1877
Date d'inscription : 20/03/2017
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommes-nous des bobos ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum