La révolution économique du VE, article CAPITAL

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par ro-ger le Sam 30 Déc 2017 - 22:22

Un article qui résume bien la situation et l'avenir du VE. Les chose s'activent en coulisse et on voit déjà certains équipementiers se préparer à l'avenir. Certaines professions risquent d'en pâtir (comme à l'époque du passage de l'argentique au numérique) et ceci explique peut être aussi les derniers événements (Attaque des bornes de charge).
Personnellement j'ai déjà subi des attaques physiques sur ma ZOE (rayure dès les premiers jours sur un parking et un enfoncement sur le montant arrière aussi sur un parking dû à un coup poing d'après le carrossier)

https://www.capital.fr/entreprises-marches/voitures-electriques-une-incroyable-revolution-economique-en-vue-1263268

Mais comme dirait Maître Yoda : "Difficile à voir. Toujours en mouvement est l'avenir."

Bonne lecture


Dernière édition par ro-ger le Sam 30 Déc 2017 - 22:53, édité 1 fois
avatar
ro-ger

Messages : 189
Date d'inscription : 09/04/2013
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Bigfoot le Sam 30 Déc 2017 - 22:29

@ro-ger a écrit:Certaines professions risquent d'en bâtir

Bâtir des murailles anti-VE ? Wink

C’est sûr qu’un pan de professions automobiles va décroître au profit d’un autre.
Les constructeurs sauront se retourner (espérons à temps pour eux) mais la casse va être méchante dans la sous-traitance de nombreuses pièces et pour de nombreux « mécanos »

( je n’ai pas encore lu l’article )

Et Gandhi n’a pas dit :
"D'abord ils vous ignorent
ensuite ils se moquent de vous
après ils vous combattent
et enfin, vous gagnez"

Si on s’en prend à ta Zoe, la phase 3 est entamée !
avatar
Bigfoot

Messages : 11056
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 43
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par ro-ger le Sam 30 Déc 2017 - 22:59

Je suis absolument d'accord avec ta citation, sauf que c'est de Trump et pas de Gandhi.... lol!  

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux-numerique/la-phrase-que-n-a-jamais-prononcee-gandhi_1777763.html
avatar
ro-ger

Messages : 189
Date d'inscription : 09/04/2013
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Zébulon le Sam 30 Déc 2017 - 23:34

Je croyais que c'était du Lao-tseu.
avatar
Zébulon

Messages : 4515
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 58
Localisation : Eure

Voir le profil de l'utilisateur http://quidnoviarchi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Bigfoot le Dim 31 Déc 2017 - 0:21

J’ai bien dit ce n’est pas de Gandhi
avatar
Bigfoot

Messages : 11056
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 43
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Foly-vi le Dim 31 Déc 2017 - 7:52

Article très intéressant Mais il faut le lire avec attention. Par exemple en France , il est prévu pour 2030, 5 millions de voitures électriques et....hybrides rechargeables. Quel pourcentage représentera l'hybride par rapport à l'électrique? 80% ? 90% ?
Justement, à propos des hybrides. Je suis à peu près sûr que c'est la voiture de demain. Mais pas l'hybride tel qu'on l'imagine aujourd'hui. Je parle de celui qui stopperait net la progression du VE pur. Une hybride rechargeable à motorisation électrique, une batterie de 15 à 20 kWh, un moteur thermique servant uniquement à produire de l'électricité.
-100% élec sur 100km à 180 km.
-rechargeable pour rouler 100% élec en ville.
-le marché des résidents en appartement devenant beaucoup plus accessible.
-aucune limite en autonomie vu le réseau actuel de stations-service.
-À l'échelle de la planète, pas la peine de dépenser des milliers de milliards d'euros pour des infrastructures de recharge dont le bilan "pollution" ne serait pas meilleur que celui du cumul des prolongateurs d'autonomie. (Seule la France ferait mieux avec son parc nucléaire).
Effectivement, le VT va progressivement disparaître mais le marché du VEPA* ou VHME* va exploser pour séduire ces anciens conducteurs de VT.

*VEPA : Véhicule Électrique à Prolongateur d'Autonomie.
*VHME: Véhicule hybride à Motorisation Électrique.
avatar
Foly-vi

Messages : 4565
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 51
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Mario le Dim 31 Déc 2017 - 9:01

Ce que tu décris là ressemble fortement à la Volt dont justement Chevrolet vient d’annoncer la fin prochaine.
Il est aussi dit dans l'article que le prix des batteries va s'effondrer, divisé par 4 d'ici 2025, et sans doute que leur capacité va prendre le chemin inverse. Ce qui va rendre l'hybride moins concurrentiel d'autant plus qu'il est dit dans l'article "ce type de modèle demande 50 % de temps en plus que pour un véhicule thermique" alors que pour l’électrique ça serait 30 % de moins que le thermique (ce n'est pas dit dans l'article) ce qui au total fait une sacré différence.  
Donc je pense que l'hybride rechargeable n'est qu'une solution intermédiaire qui pourra perdurer encore le temps que l'industrie fasse sa mutation, essentiellement le temps de mettre en place la capacité industrielle de produire suffisamment de grosses batteries. Mais à terme est voué à disparaître. Pourquoi s’encombrer d'un moteur thermique et de tout ce qui lui est nécessaire pour fonctionner si ont peut s'en passer, pourquoi mettre trois moteurs ou un seul suffit ?
Selon la configuration, l'hybride rechargeable, c'est trois moteurs (moteur thermique, génératrice, moteur électrique, ou deux moteurs et une boîte de vitesse ou équivalent.
avatar
Mario

Messages : 2047
Date d'inscription : 28/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Lexiflo le Dim 31 Déc 2017 - 9:20

C'est bon, je suis en avance avec mon ampera Surprised
avatar
Lexiflo

Messages : 613
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 45
Localisation : Pays de la moutarde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Pixel le Dim 31 Déc 2017 - 9:52

@Zébulon a écrit:Je croyais que c'était du Lao-tseu.
Peut-être du Petit Nicolas. Very Happy
Nicholas Klein (1918).

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux-numerique/la-phrase-que-n-a-jamais-prononcee-gandhi_1777763.html

_________________
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche.
Membre fondateur de la confrérie des ZoéPriussiens.
Ma borne sur ChargeMap
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 13371
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 70
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Electron libre le Dim 31 Déc 2017 - 10:42

Les mutations sont le carburant qui fait avancer notre monde. Celle de l'électrification des moyens de transport et particulièrement des équipements individuels de 2 à 4 roues est un espoir pour l'avenir. Nous ne pouvons plus nous satisfaire des moteurs thermiques au rendement déplorable dont les rejets empoisonnent lentement mais sûrement la fine pellicule d'atmosphère qui entoure notre planète.

J'ai déjà vécu d'autres mutations, particulièrement l'informatisation des entreprises dans les années 1970 où, en l'espace d'une génération, la machine à écrire a disparu, remplacée par la micro-informatique et, bien sûr, internet où tout est allé encore plus vite, avec des conséquences sociétales plus profondes.

Les entreprises de vente et maintenance des machines à écrire n'ont pas été obligées de licencier des milliers de techniciens. Les plus âgés ont terminé leur carrière sur cette technologie alors que les plus jeunes ont pris le relais sur la maintenance des micro-ordinateurs.

Il en sera de même pour les véhicules électriques, la migration du parc s'effectuera sur une bonne trentaine d'années, les entreprises et les hommes qui vivent du secteur automobile auront le temps de s'adapter.

Nos Zoe sont comme les premiers PC et Mac des années 70. Réjouissons-nous d'avoir participé au démarrage de cette mutation (révolution ?) technologique. Elle contribuera à rendre meilleur le monde de demain.
avatar
Electron libre

Messages : 104
Date d'inscription : 29/07/2015
Localisation : Alpes Maritimes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Foly-vi le Dim 31 Déc 2017 - 11:28

Mario, les VE actuels sont boostés par la prime à 6000 euros. Difficile de comparer une voiture à près de 40000 dollars avec les VE en circulation. Combien de Zoés auraient été vendues sans la prime ? Le VEPA dont je parle c'est dans des prix qui pourraient ne pas exceder celui d'une Clio IV diesel avec deux/trois options.
Sans primes (elles ne dureront pas encore longtemps) ça changerait toute la donne.
avatar
Foly-vi

Messages : 4565
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 51
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Léonard le Dim 31 Déc 2017 - 14:52

@Foly-vi a écrit:Article très intéressant  Mais il faut le lire avec attention. Par exemple en France , il est prévu pour 2030,  5 millions de voitures électriques et....hybrides rechargeables. Quel pourcentage représentera l'hybride par rapport à l'électrique?  80% ? 90% ?
Justement, à propos des hybrides. Je suis à peu près sûr que c'est la voiture de demain. Mais pas l'hybride tel qu'on l'imagine aujourd'hui. Je parle de celui qui stopperait net la progression du VE pur. Une hybride rechargeable  à motorisation électrique, une batterie de 15 à 20 kWh, un moteur thermique servant uniquement à produire de l'électricité.
-100% élec sur 100km à 180 km.
-rechargeable pour rouler 100% élec en ville.
-le marché des résidents en appartement devenant beaucoup plus accessible.
-aucune limite en autonomie vu le réseau actuel de stations-service.
-À l'échelle de la planète, pas la peine de dépenser des milliers de milliards d'euros pour des infrastructures de recharge dont le bilan "pollution" ne serait pas meilleur que celui du cumul des prolongateurs d'autonomie. (Seule la France ferait mieux avec son parc nucléaire).
Effectivement, le VT va progressivement disparaître mais le marché du VEPA* ou VHME* va exploser pour séduire ces anciens conducteurs de VT.

*VEPA : Véhicule Électrique à Prolongateur d'Autonomie.
*VHME: Véhicule hybride à Motorisation Électrique.

+1

Léonard

Messages : 5634
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 59
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Zébulon le Dim 31 Déc 2017 - 15:15

Je pense totalement le contraire. L'hybride est un véhicule beaucoup trop compliqué à fabriquer face à un VE alors qu'il avait ses chances face à un VT.

Quand les VE auront atteint un rythme de production de croisière, leur prix va chuter et les usines à gaz hybrides deviendront hors de prix face à la concurrence.

Par contre, je pense qu'il restera une niche pour les modules hybrides vendus comme des accessoires en option.

L'inconnue reste le comportement et l'influence des pétroliers sur l'évolution de tout cela.
avatar
Zébulon

Messages : 4515
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 58
Localisation : Eure

Voir le profil de l'utilisateur http://quidnoviarchi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Foly-vi le Dim 31 Déc 2017 - 16:21

Il ne faut pas oublier que les conducteurs actuels de VE sont volontaires pour rouler avec ce type de véhicules. Les conducteurs actuels de VT ne sont absolument pas volontaires pour y passer. Si par la force des choses (interdictions de centre-villes, punitions, taxes...) ils sont obligés dans les quelques dizaines d'années à venir, les constructeurs qui se feront des couilles en or sont ceux qui leur proposeront des véhicules ayant les avantages du VE (couple, accélération, confort de conduite) tout en permettant tout ce que peut faire un VT actuel dans les limites officielles de vitesses.
Même certains pionniers du VE de 2012 sont prêts à rouler avec un EP-Tender. Alors imaginez un ex-conducteur de VT de 2030 qui craque face aux pressions pour qu'il jette sa voiture et aurait le choix entre acheter un VE hardcore et un VEPA lui permettant de rouler exactement comme avant. Que choisira t'il ?
avatar
Foly-vi

Messages : 4565
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 51
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Pixel le Dim 31 Déc 2017 - 16:29

Il choisira un VE "hardcore", comme tu dis, le jour où l'essence sera à 15 € le litre ou le jour où elle viendra à manquer.

_________________
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche.
Membre fondateur de la confrérie des ZoéPriussiens.
Ma borne sur ChargeMap
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 13371
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 70
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Zébulon le Dim 31 Déc 2017 - 16:58

Le conducteur de VE moyen de 201..8, n'est plus le fier pionnier téméraire de 2012. Cela commence à devenir Mme et M. "Toutlemonde" (et c'est tant mieux). La transition risque d'être plus rapide que vous ne le pensez.
avatar
Zébulon

Messages : 4515
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 58
Localisation : Eure

Voir le profil de l'utilisateur http://quidnoviarchi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Mario le Dim 31 Déc 2017 - 19:21

Foly-vi, je ne vois pas comment une VEPA pourrait être moins chère qu'une Clio diesel?
Ou autrement dit comment une voiture à triple motorisations, plus une grosse batterie de traction peut être moins chère qu'une voiture à simple motorisation plus boite de vitesse? La batterie doit être au moins aussi coûteuse que la boite de vitesse, le moteur essence plus la génératrice doit bien revenir au même qu'un diesel, et il faut rajouter le moteur électrique.
Après oui les VE ont encore besoin d'être subventionner pour être compétitif  (les VH / VHR aussi même si c'est moins) pour trois raisons:
_Le coût de la batterie.
_La filière industrielle par encore rodée contrairement à celle du VT en place depuis un siècle.
_Les faibles volumes de production.
Mais pas besoin de me lancer dans de grandes explications, tant il est évident que la tendance va s'inverser, et que dans moins de 5 ans les VE coûteront moins chère à produire que les VT. Ce qui ne sera jamais le cas des VHR quelque soit leur configuration, tout simplement parce que plusieurs moteurs coûteront toujours plus cher qu'un seul et qu'un système compliqué toujours plus cher qu'un simple.


Dernière édition par Mario le Dim 31 Déc 2017 - 19:47, édité 1 fois
avatar
Mario

Messages : 2047
Date d'inscription : 28/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Mario le Dim 31 Déc 2017 - 19:43

@Foly-vi a écrit:Il ne faut pas oublier que les conducteurs actuels de VE sont volontaires pour rouler avec ce type de véhicules. Les conducteurs actuels de VT ne sont absolument pas volontaires pour y passer. Si par la force des choses (interdictions de centre-villes,  punitions, taxes...) ils sont obligés dans les quelques dizaines d'années à venir, les constructeurs qui se feront des couilles en or sont ceux  qui leur proposeront des véhicules ayant les avantages du VE (couple, accélération, confort de conduite) tout en permettant tout ce que peut faire un VT actuel dans les limites officielles de vitesses.
Même certains pionniers du VE de 2012 sont prêts à rouler avec un EP-Tender. Alors imaginez un ex-conducteur de VT de 2030 qui craque face aux pressions pour qu'il jette sa voiture et aurait le choix entre acheter un VE hardcore et un VEPA lui permettant de rouler exactement comme avant. Que choisira t'il ?
"Les conducteurs actuels de VT ne sont absolument pas volontaires pour y passer"
C'est la vérité d'aujourd'hui, en 2030 la vérité sera tout autre. D'ailleurs sondage après sondage ont voit les mentalité évoluer en faveur du VE.
Si tu savais le nombre de personnes qui disaient il n'y a pas si longtemps que jamais ils n'auraient ce truc de frimeur qui s'appelle un portable, et qui aujourd'hui sont acro au smartphone.
Et puis quand on regarde en arrière, pas très loin 5 ans, et qu'on voit les progrès réalisé, on peut penser sans prendre de risque que dans 12 ans les VE permettront de rouler exactement comme avant. une batterie de 300 kg donnera 800 km d'autonomie réelle et on récupérera 250 km d'autonomie en dix minutes. Alors pourquoi s'e*****er avec VEPA.

Sinon pour les plus réfractaires il reste la méthode Parmentier.
avatar
Mario

Messages : 2047
Date d'inscription : 28/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par ro-ger le Lun 1 Jan 2018 - 21:48

@Bigfoot a écrit:J’ai bien dit ce n’est pas de Gandhi

Je croyais que ta négation était du seconde degré. Bref ! on commence une nouvelle étape de la psychologie humaine. Ceux qui commencent à voir de plus en plus d'électrique commencent à s'inquiéter, et ça ne va pas être une partie de plaisir. J'ai déjà eu la discussion avec ma coiffeuse la semaine dernière en me voyant arriver avec le VE (ça vaut bien les discussions de comptoir) qui s'inquiétait pour les garagistes.

Je ne crois pas aux hybrides, car quand il faudra payer 2€/l ça va faire en réfléchir plus d'un. De plus croire que l'on trouvera toujours du pétrole est un déni de réalité. On aura toujours besoin de pétrole pour plein d'autres choses, donc il serait bon de l'économiser, et je n'inquiète pas pour cette filaire, mais pour tous les petits garagistes du coin.

Oui,probablement que les choses se feront progressivement, et les anciens partiront en laissant la place au jeune avec des formations pour VE. Déjà je vois le changement dans ma concession Renault. Avant le tech VE avait une petite place qui lui était réservée dans le garage. Aujourd'hui il a une travée pour lui tout seul et il a 3 ZOE alignées en permanence. D'ailleurs certains disent qu'il va pêter un plomb car il ne fait plus que ça. Depuis peu il a un jeune padawan qui fait le premier contact, car quand on parle à ceux à l'accueil ils ont l'impression que je leur parle chinois (rien qu'avec le mot SOH, ils buggent)


avatar
ro-ger

Messages : 189
Date d'inscription : 09/04/2013
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par verhaeghe le Jeu 4 Jan 2018 - 0:49

Bonjour à tous et bonne année!

Excellent sujet que l'avenir de la voiture électrique et le devenir de l'industrie automobile... D'abord, je salue la qualité du travail des journalistes de Capital qui ont mis en ligne un vrai article creusé et qui offre une vision assez panoramique de la question.

Voici ma vision concernant l'avenir des véhicules électriques et VE+REX:

- le coût des batteries va effectivement baisser (actuellement on est autour des 150€/kWh packagé) mais l'on ne descendra pas en dessous de 100€/kWh du fait d'une demande qui continue à augmenter (batterie smartphone/ordi/tablette/stationnaire photovoltaïque/stationnaire éolien/voiture électrique/voiture hybride/...) et d'une ressource minière finie. A titre perso, je pense même que l'on risque de voir le prix du kWh remonter après avoir atteint un plancher d'ici 1/2 ans

- La capacité des batteries va augmenter assez peu car je ne crois pas à l'amélioration drastique du ratio kWh/kg des batteries actuelles (0.150kWh/kg). Nous avons tendance à croire que l'évolution de ce ratio suit la loi de Moore hors la loi de Moore ne s'applique que lorsqu'il y a un grand nombre de sciences qui s'interpénètrent et dont les progrès sont cumulatifs, ici la chimie des batteries est désespérément simple, c'est un couple redox (souvenez vous vos cours de 1ère). Pour prendre une métaphore, si l'informatique évolue suivant la loi de Moore, la capacité spécifique des batteries évoluent comme la conductivité des matériaux : Depuis 200 ans, on utilise le cuivre comme matériaux conducteur, on sait faire mieux (Or ou supraconductivité) mais cela implique des coûts prohibitifs

-  Les VE + REX sont coûteux et lourds et cela le restera. Cette solution ne sera pas le cœur de marché mais plutôt une solution "haut de gamme" pour ceux qui pourront se permettre d'acheter de l'autonomie et de la performance au prix fort (Mercedes, Audi, BMW, Volvo)

-  Le remplacement même partiel des VT par les VE implique un énorme transfert de valeur de l'industrie Européenne vers l'industrie asiatique. Pour les états qui sont constructeurs d'automobiles, faire des primes aux VE est une hérésie totale, un peu comme quand EDF t'appelle pour t'aider à moins consommer d'énergie (ce qui ne manque pas de sel...). La conséquence est que je suis persuadé que l'on va avoir 2 gros impacts:

  • Arrêt des primes de conversion (sauf à privilégier un modèle home made)


  • Mise en place d'une filière énergétique verte européenne compatible avec les moteurs actuels => l'Hydrogène! L'Europe a le choix entre donner des millions d'emplois aux Chinois ou d'essayer de rendre compétitif l'hydrogène



- L'hydrogène sera le remplaçant naturel de l'essence et présente l'immense avantage de fonctionner aussi bien avec les moteurs diesel actuels que pour alimenter les PàC qui seront à l'œuvre dans les REX (meilleur rendement dans ce cas). Pour une station service, distribuer de l'hydrogène n'est pas fondamentalement différents que de distribuer de l'essence, ce sont des gros investissements mais on garde le même principe, assez proche du GPL.
Une carte de l'hydrogène européenne montre les différents points d'approvisionnement et permet de comprendre que c'est une alternative très crédible:



En résumé, ma vision à 5 ans est donc :
- Multiplication des offres de petites et moyennes voitures full-électrique avec des batteries qui monteront jusqu'à 60kWh mais pas au-delà
- Voitures moyennes/ haut de gamme européennes : thermique à hydrogène (idem BMW série7 ajd)
- Voitures non européennes petite/moyenne: Electrique
- Voiture non européennes moyenne/haut de gamme : Electrique + REX à essence (idem BMW I3 ajd)

L'enjeu étant de réussir à produire de l'hydrogène à bon marché avec une source d'énergie viable économique et écologiquement (photovoltaïque ou fusion nucléaire)

Antoine

verhaeghe

Messages : 734
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 43
Localisation : 78960

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Foly-vi le Jeu 4 Jan 2018 - 7:43

@ro-ger a écrit:
Je ne crois pas aux hybrides, car quand il faudra payer 2€/l ça va faire en réfléchir plus d'un.

J'ai juste sorti cette phrase du reste du texte avec lequel je suis d'accord. L'idéal est le VE. Je ne peux qu'être d'accord.
Seulement, ton exemple avec 2 € le litre bute sur un gros problème:
La semaine dernière, j'ai fait Nice-Aubagne (360 km aller+retour) en dépensant 18 euros de charge sur bornes SODETREL. Certes , c'était avec une Q210 mais même avec une Q90 ça ne fait que déplacer le problème  sur une distance presque double. OK, j'aurais pu charger au Auchan d'Aubagne, mais à 50 ans passés,  je n'ai plus envie  de m'emm... à jouer à la roulette Russe avec les clients-automobilistes d'Auchan. J'ai presque renoncé à tenter les bornes gratuites.
Je n'ai pas le temps de calculer combien m'aurait coûté un aller presque 100% "électrique/charge maison" et un retour "100% électrique/charge prolongateur d'autonomie" mais il me faudrait une grosse différence à cause des 2 euros le litre d'essence  pour accepter de perdre deux fois 30 min sur bornes SODETREL....dont je n'étais même pas sûr qu'elles n'étalent ni squattées, ni en panne,  ni en situation d'arriver au moment où une R90 venait juste de commencer une heure de charge.
avatar
Foly-vi

Messages : 4565
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 51
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Pixel le Jeu 4 Jan 2018 - 9:06

@verhaeghe a écrit:Depuis 200 ans, on utilise le cuivre comme matériaux conducteur, on sait faire mieux (Or ou supraconductivité) mais cela implique des coûts prohibitifs
[HS on]
Vieille idée reçue, Antoine. Wink
L'or est un moins bon conducteur électrique que le cuivre.
Le champion toutes catégories (électrique et thermique) c'est l'argent.
Puis vient le cuivre et seulement après, l'or et l'aluminium.
Alors pourquoi utilise-t-on l'or pour les contacts ?
Parce qu'il est assez bon conducteur quand même mais surtout inoxydable et qu'il offre, de ce fait, une résistance de contact faible et durable.



[HS off]

_________________
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche.
Membre fondateur de la confrérie des ZoéPriussiens.
Ma borne sur ChargeMap
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 13371
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 70
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par verhaeghe le Jeu 4 Jan 2018 - 9:59

@Pixel a écrit:
@verhaeghe a écrit:Depuis 200 ans, on utilise le cuivre comme matériaux conducteur, on sait faire mieux (Or ou supraconductivité) mais cela implique des coûts prohibitifs
[HS on]
Vieille idée reçue, Antoine. Wink
L'or est un moins bon conducteur électrique que le cuivre.
[HS off]
Merci Pixel.

Désolé pour ma bêtise qui prouve que même en se croyant bien informé on peut écrire des énormités! Comme quoi, nous devons être très très humbles avant d'étaler ce qui nous semble des certitudes!


verhaeghe

Messages : 734
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 43
Localisation : 78960

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Pixel le Jeu 4 Jan 2018 - 10:04

@verhaeghe a écrit:Désolé pour ma bêtise ...
Rhooooo mais tu n'es quand même pas obligé de te flageller en place publique ! What a Face lol!

Moi, ce qui me sidère, dans ce tableau, c'est l'énorme disparité de conductivité entre les métaux.
Par exemple le mercure, aussi utilisé dans les contacts (les fameux relais à contacts mouillés au mercure).
Il est 50 fois moins conducteur que le cuivre.

_________________
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche.
Membre fondateur de la confrérie des ZoéPriussiens.
Ma borne sur ChargeMap
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 13371
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 70
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par ro-ger le Jeu 4 Jan 2018 - 10:20

Le PAC n'est qu'un prolongateur d'autonomie d'une batterie. Il permet seulement d'étendre l'autonomie, et de pouvoir taxer les automobilistes à la pompe. Je ne parle même pas du problème de fabrication de l'hydrogène qui est consommateur d'énergie, ni de la complexité de la chose, ni des matériaux rares à l'intérieur (j'en ai déjà démonté un, c'est une usine à gaz).

Je suis d'accord que nous allons atteindre une limite physique du stockage d'énergie dans une batterie au lithium, mais quand j'ai acheté une ZOE et que l'on m'a dit que dans 3 ans, on aurait des nouvelles batteries avec plus d'autonomie d'où la location, j'ai pensé en mon for intérieur que c'était pour gagner 10-20% et encore. Finalement j'ai été très surpris de voir que l'on était passé de 22 kWh => 41 kWh, soit une augmentation de pratiquement 100 % ! Et on sait aussi que d'autres batteries sont à l'étude avec d'autres matériaux comme le graphène.

Certes, je conçois qu'aujourd'hui faire des centaines de kilomètres c'est compliqué, mais ça n'était pas le but de ces voitures. Je suis d'ailleurs surpris que personne n'ait essayé d'aller sur la lune avec une Zoé pour voir si ça fonctionne mieux qu'une fusée....(ça c'est pour tous les journalistes qui s'amusent à faire des distances longues, pour conclure que c'est compliqué, quelle surprise !  tongue )

Le VE n'est pas une voiture multifonction qui permet de partir loin en vacances et faire ses trajets quotidiens.
"Y en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes"



C'est sans tenir compte aussi des besoins énergétiques de stockage pour les énergies renouvelables et le soutien au réseau grâce au V2G (ou V2H)
avatar
ro-ger

Messages : 189
Date d'inscription : 09/04/2013
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révolution économique du VE, article CAPITAL

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum