Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Mario le Jeu 29 Juin 2017 - 22:13

Ze propoze que l'Acoze enquête zur l'azote pour la Zoe Arrow
avatar
Mario

Messages : 1768
Date d'inscription : 28/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Pixel le Jeu 29 Juin 2017 - 23:12

@Passant_Mbr a écrit:Sinon je pense aussi à un détail : peut être plus que la taille des molécules, la pression partielle du gaz dans le pneu devrait jouer aussi sur sa tendance à fuir, non ? Et celle de l'oxygène devrait être d'autant plus faible qu'il est en minorité dans le pneu. Et à partir du moment où il est beaucoup plus rare que dans l'air extérieur, il devrait être à une pression  partielle plus faible que dans ce dernier (à pondérer par la pression totale plus forte dans le pneu). Dans ces conditions ne devrait-on pas plutôt envisager que ce soit l'oxygène extérieur qui rentre?Jusqu'à ce qu'on ait un équilibre qui sera assez loin d'un taux zéro d'oxygène.

Tu as tout à fait raison.
Quand je m'occupais de fours à vide, on refroidissait la charge après traitement en injectant de l'argon dans le four.
L'argon arrivait par une canalisation à une pression de 6 bar.
Il fallait que cet argon soit très pur et ne contienne pas d'oxygène sinon, on oxydait les pièces traitées lors de l'injection.
On aurait pu penser qu'une petite fuite sur la canalisation n'avait pas d'importance puisque la pression d'argon de 6 bar était bien supérieure à la pression de l'air ambiant.
Et bien non. J'ai vu des fournées complètement noircies parce qu'il y avait une petite fuite sur la canalisation.
Que se passait-il ?
Quand la canalisation était sous pression en attente et le four sous vide (vanne de refroidissement fermée), la pression d'argon de 6 bar produisait une fuite d'argon vers l'extérieur. Pas gênant.
Mais dans le même temps et à travers la même fuite, l'oxygène de l'air diffusait de l'extérieur de la canalisation vers l'intérieur.
Les molécules d'argon et d'oxygène se croisaient dans la fuite !
En effet la pression partielle d'oxygène dans l'air extérieur était de 0,18 bar mais la pression partielle d'oxygène dans la canalisation d'argon était à zéro, puisqu'il n'y avait pas d'oxygène.
Donc on avait un flux d'argon de l'intérieur vers l'extérieur et un flux d'oxygène de l'extérieur vers l'intérieur.
L'argon se chargeait en oxygène et à l'ouverture de la vanne on polluait le four.
Je précise que ce phénomène ne se produit que pour des fuites très faibles.

_________________
Ma borne sur ChargeMap
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche. Membre de l'ACOZE
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 11638
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 69
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par pascal11 le Jeu 29 Juin 2017 - 23:29

Dans ton cas il devait y avoir aussi que pendant l'injection d'azote, quant le débit était maximum dans la canalisation, il devait y avoir un amorçage d'effet venturi qui créait une dépression au niveau de la fissure qui venait aspirer l'air extérieur.

pascal11

Messages : 2550
Date d'inscription : 30/10/2014
Age : 42
Localisation : Carcassonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Passant_Mbr le Ven 30 Juin 2017 - 1:04

Interessante expérience industrielle

Toutefois, dans une crise subite de coupure de cheveux en quatre précédant le coucher, je me sens poussé à mettre en doute l'existence de "molécules d'argon". L'argon fait justement partie de ces gaz nobles qui refusent de s'acoquiner avec le vulgaire, et même entre eux, du fait de leur couche électronique externe dite "complète".  Il ne devrait donc y avoir que des atomes d'argon, sauf peut être dans certaines conditions très exotiques et temporaires.
avatar
Passant_Mbr

Messages : 2868
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Pixel le Ven 30 Juin 2017 - 8:21

Oui, tu as raison.. et non.
Question de vocabulaire.
La molécule d'argon est constituée d'un seul atome, comme celle d'hélium et, je suppose, des autres gaz rares. Wink

Enfin, c'est ce qu'on m'a appris à l'école mais j'ai passé le bac le 06/06/66. What a Face
De l'H2O a coulé sous les ponts depuis et, comme Molière faisait dire à Sganarelle à propos de la position du cœur et du foie.
"Oui, cela était autrefois ainsi ; mais nous avons changé tout cela, et nous faisons maintenant la médecine d’une méthode toute nouvelle." Very Happy

_________________
Ma borne sur ChargeMap
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche. Membre de l'ACOZE
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 11638
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 69
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Passant_Mbr le Ven 30 Juin 2017 - 11:08

Allons bon je vois que je me suis aussi fourvoyé: dans PV=nRT, n est le nombre de môles, pas le nombre de molécules...
avatar
Passant_Mbr

Messages : 2868
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Pixel le Ven 30 Juin 2017 - 12:36

Attention, la mole ne prend pas l'accent circonflexe.

Avec l'accent, un môle veut dire plein d'autres choses.

C'est un terme d'architecture, un terme de médecine, un poisson, une montagne de Haute-Savoie, une commune et une rivière du Var.
Et puis il y a aussi Joseph Boniface de La Môle (1526-1574), impliqué dans la conjuration des Malcontents sous le règne de Charles IX.

Merci qui ? Merci Wiki ! Very Happy

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mole

_________________
Ma borne sur ChargeMap
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche. Membre de l'ACOZE
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 11638
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 69
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Passant_Mbr le Ven 30 Juin 2017 - 13:45

Cela me contrarie parce que moi, l'accent circonflexe, je ne me contente pas de l'écrire, je le prononce! Alors faut-il le dire comme "molle" ? Je ne me souviens pas de l'avoir appris avec cette prononciation...La notation phonétique ne m'éclaire pas beaucoup. Et pourtant ton orthographe doit effectivement être correcte.
avatar
Passant_Mbr

Messages : 2868
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Pixel le Ven 30 Juin 2017 - 13:55

Désolé pour cette contrariété ! Very Happy
En effet, au lycée, j'ai toujours entendu mes profs prononcer comme "molle".
D'ailleurs c'est la même racine que "molécule" qui ne se prononce pas"môlécule". Wink

_________________
Ma borne sur ChargeMap
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche. Membre de l'ACOZE
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 11638
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 69
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Passant_Mbr le Ven 30 Juin 2017 - 14:12

Effectivement le wiktionnaire confirme, même prononciation. Eh bien, j'aurai appris quelque chose. Il est vrai que depuis mes études, je n'ai pas dû avoir beaucoup l'occasion de discuter moles de vive voix, n'exerçant pas dans des domaines apparentés à la chimie.
avatar
Passant_Mbr

Messages : 2868
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Passant_Mbr le Ven 30 Juin 2017 - 14:52

Et j'oubliais: merci Pixel pour cette remarque utile (en tous cas pour moi)!
avatar
Passant_Mbr

Messages : 2868
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Léonard le Ven 30 Juin 2017 - 16:48

@Pixel a écrit:Oui, tu as raison.. et non.
Question de vocabulaire.
La molécule d'argon est constituée d'un seul atome, comme celle d'hélium et, je suppose, des autres gaz rares. Wink

Il me semble avoir lu une brève très récente où il rapportait que dans certains cas, l’hélium pouvait s'unir à d'autres molécules. Mais, là, je ne la retrouve pas... Embarassed

Léonard

Messages : 5510
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Pixel le Ven 30 Juin 2017 - 18:47

Oui, oui, en poussant très fort on arrive à marier les gaz rares.

Pffff, ces chimistes ! Ça n'arrête pas d'essayer de me prouver que je n'ai rien appris à l'école ! Twisted Evil Very Happy
Plein d'exemples ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chimie_des_gaz_nobles

Bonne lecture. geek

_________________
Ma borne sur ChargeMap
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche. Membre de l'ACOZE
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 11638
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 69
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Ze Suisse le Jeu 9 Nov 2017 - 15:40

Bon voilà le moment que j’attendais, c’est un autre sujet sur les capteurs de pression qui me permet de relancer ce sujet. Je viens de (faire) remonter mes roues d’hiver. J’ai eu ma Zoé fin février de cette année. J’ai immédiatement fait gonfler mes deux jeux de roues à l’azote. Fin avril, j’ai (fait) monter mes roues été qui avaient donc passé deux mois dans une cave, la pression n’avait pas bougé. Comme je l’ai dit plus haut, j’ai donc remis mes roues hiver qui ont donc passé six mois dans cette même cave. La pression n’a pas bougé ! Mes roues d’été ont parcouru tout au long de la belle saison par des températures qui ont varié entre 3 et plus de 30 degrés, presque 30 000 kilomètres et les capteurs ne m’ont jamais alerté sur un quelconque changement de pression, et pour cause, elle n’a pas varié depuis la fin février ! Usure très régulière et modérée sur toute le largeur de la bande de roulement à l’avant, ils feront encore facilement la saison estivale l’année prochaine et à l’arrière ils sont comme neufs !...
avatar
Ze Suisse

Messages : 2220
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 52
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par COAXIAL le Jeu 9 Nov 2017 - 16:32

Hors crevaison fuite ou porosité de la roue , la plupart des problème de pressions des pneus que ce soit azote ou air est due au conducteur , qui ne fait pas la pression à froid ils ne font donc pas un gonflage ils dégonflent !

Ensuite vous pouvez mettre 200 à 300 gr de plus que la pression maxi , sur ma ClioIV je mets , 2,8 roue AvD ; 2,7 roue AvG ; 2,5 roue ArD ; 2,4 roue ArG ; et oui un peu plus côté droit à cause des ronds-points , car les pneus droit sont plus sollicités que les gauche , je contrôle tous les mois , le matin .
avatar
COAXIAL

Messages : 211
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 59
Localisation : saint orens de gameville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Pixel le Jeu 9 Nov 2017 - 16:38

Et si tu dois aller en Angleterre, pense à inverser ! Razz


_________________
Ma borne sur ChargeMap
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche. Membre de l'ACOZE
avatar
Pixel
Administrateur

Messages : 11638
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 69
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Ze Suisse le Jeu 9 Nov 2017 - 17:08

@COAXIAL a écrit:je contrôle tous les mois , le matin .

Ben c’est bien ça le truc, à l’azote, pas besoin de contrôler la pression sur toute la durée de vie du pneu, quelles que soient les conditions météo ou la vitesse à laquelle on roule. Il en résulte une moindre usure du pneu, une meilleure tenue de route en toutes conditions et une consommation plus maîtrisée...
avatar
Ze Suisse

Messages : 2220
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 52
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par COAXIAL le Jeu 9 Nov 2017 - 19:50

@Pixel a écrit:Et si tu dois aller en Angleterre, pense à inverser ! Razz


façon Jean Yanne J'Y VAIS JAMAIS EN ANGLETERRE .......................! Evil or Very Mad
avatar
COAXIAL

Messages : 211
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 59
Localisation : saint orens de gameville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par COAXIAL le Jeu 9 Nov 2017 - 19:56

@Ze Suisse a écrit:
@COAXIAL a écrit:je contrôle tous les mois , le matin .

Ben c’est bien ça le truc, à l’azote, pas besoin de contrôler la pression sur toute la durée de vie du pneu, quelles que soient les conditions météo ou la vitesse à laquelle on roule. Il en résulte une moindre usure du pneu, une meilleure tenue de route en toutes conditions et une consommation plus maîtrisée...

tu n'imagine pas le nombre de roues qui éclatent parce que le tomobilist" croyaient qu'une roue gonflé à l'azote ça fuit jamais , alors bien sur ja le pneu est mort , parfois faut changer les deux , parce que le modèle n'est plus disponible , vu que maintenant il faut sur le même train deux pneus aux caractéristiques identiques : type , dimension , marque , modèle et usure n'excédant pas 5mm d'écart !

surveille quand même , ça préviens pas .......... quand le clou sort du pneu ................... pchiiiitttt , ça ce vide !


Dernière édition par COAXIAL le Jeu 9 Nov 2017 - 20:13, édité 1 fois
avatar
COAXIAL

Messages : 211
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 59
Localisation : saint orens de gameville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Ze Suisse le Jeu 9 Nov 2017 - 20:12

Là pressées est contrôlée, chaque printemps et chaque automne, au moment de changer les roues, et c’est une pure précaution puisqu’elle ne bouge pas ! J’ai les capteurs de pression, ils ne m’ont jamais alerté. Bien sûr, ça n’empêche pas les crevaisons, déchirures ou autres hernies ! À noter que notre Countryman est lui aussi gonflé à l’azote, lui aussi a des capteurs et je n’ai là encore jamais d’alerte ! J’ai par le passé bien sûr roulé dans des voitures non équipées de capteurs et gonflées à l’air, je ressentais bien le besoin de contrôler régulièrement la pression (parfois trop tard !), qui variait énormément avec les amplitudes thermiques que l’on peut avoir dans nos régions. À présent, le comportement est absolument stable et l’usure des pneus, faible et régulière prouve l’efficacité de ce principe. Pour rappel, je parcours entre 50 000 et 60 000 kilomètres sous des températures extrêmes et souvent sur autoroute, donc à « grande vitesse » !...
avatar
Ze Suisse

Messages : 2220
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 52
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par rslden le Ven 10 Nov 2017 - 12:01

Tu sais, je crois que c'est l'étanchéité entre la jante et le pneu qui conditionne surtout la tenue en pression. Sur mon Scénic de travail, j'ai vérifié par curiosité la pression de la roue de secours neuve au bout de presque 3 ans, elle était toujours ok, et j'ai fait 120 000 km avec les pneus avant, permutés ensuite, les arrières passés à l'avant sont arrivés à 160 000 km quand j'ai rendu la bête, le tout gonflé à l'air normal et à chaque vérification de pression pendant la durée de roulage de mon véhicule, je n'ai jamais noté de baisse de pression. A contrario, ma vielle XM de 1996 et ses jantes alu perd de la pression régulièrement sur les 4 roues, à tel point que mon "pneumaticien" à voulu faire un test à l'Azote pour voir et je n'ai pas noté de différence notable, sauf la couleur de mes bouchons de roues. Tu te doutes bien que faisant jusqu'à il y a peu jusqu'à 100 000 km par an entre mon véhicule perso et celui du boulot, mes véhicules subissent aussi des différences de température, de conditions de roulage et de reliefs variés. La seule chose, c'est que je conduit cool, au maximum des vitesses autorisées, mais en anticipant, ce qui fait qu'à 160 000 km mon Scénic, que je regrette avait ses plaquettes d'origine. Commercial de métiers en revanche, je reconnait bien dans l'argumentaire des vendeurs d'Azote la rhétorique propre de tout argumentaire commercial et ça me fait sourire doucement. Mais si tu es convaincu de l'utilité du gonflage à l'Azote, continue à le faire, nous avons tous des croyances qui nous font du bien, moi c'est de prendre de la vitamine C à entrée de l'hiver, toutes les études confirment que l'effet est placébo, mais le placébo, même connu de son utilisateur produit tout de même un effet mesurable. Étonnant l'esprit humain non ?
avatar
rslden

Messages : 1220
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 50
Localisation : Lunel (34)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Ze Suisse le Ven 10 Nov 2017 - 12:23

On part évidemment du principe que les jantes, les valves et les pneus sont en bon état, sinon effectivement, l’azote ne peut rien y faire !...
avatar
Ze Suisse

Messages : 2220
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 52
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par rslden le Ven 10 Nov 2017 - 12:35

Oui, mais étant donné que mon véhicule est victime de micro fuites non détectables avec de bon pneus et de bonne valves, le soucis serait les jantes, il pensait que l'Azote avec les molécules "plus grosses" apporteraient un mieux, mais malheureusement, aucun effet notable. Le placébo ne marche pas sur mon auto Very Happy
avatar
rslden

Messages : 1220
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 50
Localisation : Lunel (34)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Léonard le Ven 10 Nov 2017 - 16:23

@rslden a écrit:il pensait que l'Azote avec les molécules "plus grosses" apporteraient un mieux

L'est pas bon en chimie ton "pneumaticien". Poids moléculaire de l'azote, pour l'isotope le plus courant : 14. Poids moléculaire de l'oxygène, pour l'isotope le plus courant : 16

C'est l'oxygène qui a la plus grosse molécule ... Rolling Eyes

Léonard

Messages : 5510
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 58
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par verhaeghe le Ven 10 Nov 2017 - 16:57

L'avantage théorique du gonflage de pneu à l'azote est d'être plus stable et d'éviter les combustions internes à la chambre du pneu.
De ce que je connais, cela n'a aucun intérêt sinon avoir des jolis bouchons verts sur ses valves.

Après, si nous ne faisions dans la vie que des choses utiles et rationnelles, je ne serais pas en train de poster sur ce beau forum... Donc faites vous plaisir et pour maximiser l'effet placebo:
- Il est prouvé que les hommes roulant avec des pneus à l'azote font 2 x plus souvent l'amour à leur femme, plus longtemps et mieux.
- de même, ils sont meilleurs conducteurs, plus courtois et toujours respectueux
- grâce à leur conduite souple et leur pneus azote, ils consomment 2kWh/100km de moins que les autres bœufs

verhaeghe

Messages : 232
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 43
Localisation : 78960

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gonflage à l'azote, croyance ou réalité scientifique ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum