Autonomie et parcours vallonné

Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Autonomie et parcours vallonné

Message par BB taureau le Mer 10 Mai 2017 - 13:41

Tout est dans le titre, je m'adresse aux économiseurs professionnels de watts. Mes parcours quotidiens s'effectuent sur des petites routes vallonnées. Est-ce plutôt un avantage ou un inconvénient pour la consommation ?
Sachant que nous roulons à environ 60 km/h de moyenne avec nos VT en ayant une conduite que je qualifierai de tonique.
BB taureau
BB taureau

Messages : 115
Date d'inscription : 28/04/2017
Age : 45
Localisation : Côte d'Or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par scarred le Mer 10 Mai 2017 - 14:08

avantage car tu adaptes toujours ta conduite au terrain et tu ne fais pas du 110 km/h !
scarred
scarred

Messages : 8841
Date d'inscription : 28/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Mer 10 Mai 2017 - 14:55

D'après mes tests (j'habite une région très vallonnée), c'est du pareil au même, dans les montées la consommation grimpe et on se dit qu'on arrivera jamais à destination, et dans les descentes ça recharge et c'est l'autonomie qui grimpe et du coup on arrive easy ! L'autonomie est juste plus prévisible sur un parcours plat, on flippe moins en la voyant fondre dans les montées...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par lepailladindu43 le Mer 10 Mai 2017 - 14:58

tout dépend de ton dosage de l'accélération et de ta capacité d’anticipation.
si tu accélères très fort beaucoup d'énergie part par les pneus
si tu frênes au dernier moment tu récupères de l'énergie mais c'est au final moins efficient que de se mettre à l'équivalent du point mort en amont pour arriver à la bonne vitesse dans le virage (facile en montée et sur le plat).
Tu peux avoir une idée de ce que ça donne en parcourant mon blog (le lien est en signature)
lepailladindu43
lepailladindu43

Messages : 126
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 27
Localisation : Haute-Loire, Auvergne

Voir le profil de l'utilisateur http://lahauteloireenzoe.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Foly-vi le Mer 10 Mai 2017 - 19:20

@BB taureau a écrit:Mes parcours quotidiens s'effectuent sur des petites routes vallonnées. Est-ce plutôt un avantage ou un inconvénient pour la consommation ?

Désavantage , surtout si les descentes sont fortes et que la récupération est élevée.
À vitesse moyenne égale, la consommation la plus basse est sur sol plat, sans aucune récupération.
Foly-vi
Foly-vi

Messages : 5931
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 53
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par BB taureau le Mer 10 Mai 2017 - 19:34

La sagesse a parlé !
Je n'ai plus qu'a attendre la voiture pour me faire une idée, je m'impatiente !
BB taureau
BB taureau

Messages : 115
Date d'inscription : 28/04/2017
Age : 45
Localisation : Côte d'Or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Teirhy le Mer 10 Mai 2017 - 20:15

globalement, si ça t'oblige à rouler moins vite, c'est un avantage,  car finalement le plus gros ennemi de l'autonomie est la vitesse (et le vent)

pour te donner un exemple, en juillet dernier je suis parti de tignes (1600m), monté au col de l'iseran (2770m), descendu dans la vallée (~800m), remonté le col du galibier (2650), et redescendu à briançon (1300m),  le tout pour 170km parcourus et 33% de batterie restant à l'arrivée.
donc le VE aime les parcours montagneux car ça limite bien souvent la vitesse de pointe.


mais si en effet si c'est de la route à 90km/h ou + entre longue montées puis longues descente (type autoroute) la conso sera un peu moins bonne que l'équivalent sur plat, quoi que ... avec le mode roue l'autonomie peut être meilleur que sur plat du moment qu'on peut éviter toute régénération


Wink
Teirhy
Teirhy

Messages : 4137
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 38
Localisation : Ancien 77/93, nouveau 33/40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Foly-vi le Jeu 11 Mai 2017 - 6:27

Dans la région Niçoise il y a beaucoup de relief sauf dans le centre de Nice, l'ensemble du bord de mer et la vallée du Var. Cela m'a permis de faire des tests et calculs pour estimer le rendement de la récupération d'énergie de la Zoé à 0,6. Ce qui signifie 40% de pertes.
Un conducteur classique qui vide ses 22 kWh avec 6 kWh récupérés sur un trajet a  subi une perte de 0,4 X 6 = 2,4 kWh sous forme d'énergie cinétique non exploitée.
Un éco-conducteur sur le même trajet avec 1 kWh récupéré perdra l'équivalent de 0,4 kWh.
Une différence donc de 2 kWh sur la base de 22 kWh électrique.  Ça donne une idée pour les futures grosses batteries. Plus le sol est plat, plus l'écart s'aggrave.
Il faut ajouter le paradoxe incroyable de certains constructeurs qui vont jusqu'à proposer des modes  élevés de récupération qui sont un véritable appel au gaspillage. Le conducteur cumulant des phases de consommation inutiles durant quelques secondes précédant le moment de la récupération élevée....Avec 40% de pertes.
Double effet Kiss Kool.
Foly-vi
Foly-vi

Messages : 5931
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 53
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par BB taureau le Jeu 11 Mai 2017 - 17:25

Bah ça, ça m'interesse Foly-vi, comment as-tu calculé ton rendement de récupération?
De plus d'après ce que j'ai compris, tu dis que plus la récupération est intense (pente forte) plus le rendement chute. As-tu une expliquation technique ?
Est-ce que Renault a des données disponibles (techniques pas commerciales) à ce sujet ?
BB taureau
BB taureau

Messages : 115
Date d'inscription : 28/04/2017
Age : 45
Localisation : Côte d'Or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Foly-vi le Jeu 11 Mai 2017 - 21:39

J'ai juste utilisé les données de  consommation sur une montée constante sur plusieurs centaines de mètres et celle de la récupération au retour sur cette même pente.
Sur le site de Jurrassictest , le logiciel Greenrace permet de modifier la valeur du rendement de la récupération de la Zoé. Si on s'amuse à mettre 0,8 ou 0,9 la consommation atteint des records que personne ne peut réaliser.
Pour la question que tu me poses concernant l'idée que plus on récupère fort plus on est perdant , je vais essayer de répondre.  D'abord, je pense que  tu es d'accord avec l'idée que si la récupération est forte c'est qu'on arrive trop vite à l'endroit où on veut ralentir, voire s'arrêter. Si on arrive trop vite c'est qu'on a maintenu le pied sur l'accélérateur un peu trop longtemps. Donc on a surconsommé.
Imaginons le trajet subi par un Wh surconsommé​. Ce Wh était stocké en courant continu , il est sorti de la batterie pour aller vers le moteur mais a dû être transformé en courant alternatif avec un premier niveau de perte à cause du rendement inférieur à 1. Ensuite , le conducteur relâche l'accélérateur et laisse le frein moteur récupérer. Le frein moteur va produire une énergie inférieure au Wh d'origine sous forme de courant alternatif. Mais la Zoé devra transformer  en courant continu, avec encore de la perte,  pour stocker dans la batterie.
Ces niveaux de pertes rendent bien plus intéressant de conserver l'énergie dans la batterie en anticipant au maximum pour limiter le plus possible l'usage de la récupération​.
Foly-vi
Foly-vi

Messages : 5931
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 53
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Pascal85 le Jeu 11 Mai 2017 - 21:49

L'excellent site Green race te permet de calculer ta conso sur des parcours accidentés. http://www.jurassictest.ch/GR/

Mon expérience encore limitée de la montagne (cet été je fais la route des cols Pyrénéens, 34 cols en ZE 40, ile Grande Canarie racontée ici en parcours janvier 2017 et sur AP) plus montée col Aubisque depuis Pau Toussaint 2016 m'a permis de vérifier qu'en étant à 40 kmh de moyenne on fait une conso de plaine classique. J'avais noté une conso moyenne de 1 kWh tous les 2 km sur des pentes sévères (8 % et plus) et 1 kWh tous les 4 km sur des 3/6 %. Avec récupération de 50 % d'énergie en descente.
tu mets cette vitesse moyenne  sur un parcours de montagne et tu es OK à 10 % près (température idéale et sans vent bien sûr)

Et en descente faut la jouer subtil ne pas hésiter en sortie d'épingle à cheveu à laisser la voiture reprendre de la vitesse par sa seule masse, position levier N, puis D à l'approche d'une courbe ou pour ralentir. C'est la garantie d'une récup max !

_________________
Un nouveau Vendée Énergie Tour 2019, alors tous en Vendée en juin 2019 !
Membre de l'ACOZE (Association des COnducteurs d'automobiles Zéro Emission)
Pascal85
Pascal85

Messages : 1102
Date d'inscription : 29/10/2013
Age : 60
Localisation : La Roche sur Yon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Ven 12 Mai 2017 - 8:22

J'habite au pied d'un col (Chasseral) qui culmine à 1539 m. J'ai donc fait le test cet hiver d'une ascension suivie de la descente, par la même route pour voir ce que ça donnait en consommation totale. Il faisait 4 degrés au départ (428 m.) et moins quatre au sommet ou il neigeait même un peu et j'étais en pneus hiver. Je pense qu'aujourd'hui, avec des températures plus clémentes et les roues été, je pourrais améliorer nettement ce score, je referai d'ailleurs prochainement ce test.

          Départ donc à 428 m. et remise à zéro de l'ordinateur de bord. Arrivée au sommet à 1539 m. avec une distance de 18,9 km pour une consommation moyenne de 41,6 kWh/100 et une vitesse moyenne de 57,4 km/h. Consommation totale de 7 kWh et évidemment aucun kWh économisé.

          Retour au point de départ, tout en descente et presque entièrement au frein moteur. Arrivée au pied du col avec une distance de 37,8 km pour une consommation moyenne de 15,1 kWh/100 et une vitesse moyenne de 54,9 km/h. Consommation totale de 5 kWh et 3 kWh économisés.

          Soit pas beaucoup plus que si j'avais roulé un peu sévèrement sur du plat par zéro degré en pneus hiver sur la même distance...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par BB taureau le Ven 12 Mai 2017 - 9:43

Foly-vi je comprend bien le rendement stockage/destockage, je comprend aussi l'histoire de l'anticipation qui te permet de moins utiliser le frein moteur. Mais la forte récupération peut être due aussi à une forte pente (cas de Ze Suisse) et dans ce cas penses tu que le rendement de récupération diminue avec l'intensité de cette récup.
D'autre part l'experience de Ze Suisse ne semble pas indiqué une "catastrophe énergetique", surtout qu' 57.4 km/h de moyenne sur +1100m de dénivelé, il a pas du amusé la bête.
Question subsidiaire, avez vous évalué la surconsommation due aux pneus hiver, indépendamment de la température.
BB taureau
BB taureau

Messages : 115
Date d'inscription : 28/04/2017
Age : 45
Localisation : Côte d'Or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Ven 12 Mai 2017 - 10:01

Effectivement, je n'ai pas spécialement roulé éco. D'une manière générale d'ailleurs, je roule souple mais pas non plus trop "pépère", d'une part parce que je n'aime pas ça Smile et aussi pour ne pas être un obstacle mobile pour les autres usagers de la route ! Pour ce qui est de surconsommation des pneus hiver, je n'ai pas constaté de différence notoire avec les roues été sur mes trajets quotidiens, ville, route et autoroute. J'ai d'ailleurs pesé une roue hiver en tôle (Michelin Alpin 185/65 15) et une roue été en alliage (Michelin EV 195/55 16) et à mon grand étonnement, j'ai constaté que la roue alliage été pèse 3,4 kg de plus que la roue en tôle hiver ! Ceci dit, je n'ai pas pesé le pneu et la jante séparément. Mais je suppose que 3,4 kg par roue, ça doit influer sur la consommation, surtout en montée ! Avantage en descente ? Comme je l'ai dit, je referai ce test prochainement avec des températures plus clémentes et justement ces roues alliage et je vous ferai alors un retour. Lorsque j'ai fait ce test, je venais d'acheter ma Zoé, peut-être aussi ai-je amélioré ma compréhension et ma conduite de ce véhicule, ma première électrique !...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Ven 12 Mai 2017 - 10:10

Et en parlant de roues été et hiver, j'ai aussi pesé une roue hiver en tôle de notre Countryman (Michelin Alpin 195/60 16), et une roue alliage été (Good Year efficient grip Runn flat-DES MERDES !-225/45 18), et j'ai alors constaté une différence de 8,5 kg, 16,3 contre 24,8, soit 34 kg au total !!!...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Foly-vi le Ven 12 Mai 2017 - 13:00

@BB taureau a écrit:Foly-vi je comprend bien le rendement stockage/destockage, je comprend aussi l'histoire de l'anticipation qui te permet de moins utiliser le frein moteur. Mais la forte récupération peut être due aussi à une forte pente (cas de Ze Suisse) et dans ce cas penses tu que le rendement de récupération diminue avec l'intensité de cette récup.
D'autre part l'experience de Ze Suisse ne semble pas indiqué une "catastrophe énergetique", surtout qu' 57.4 km/h de moyenne sur +1100m de dénivelé, il a pas du amusé la bête.
Question subsidiaire, avez vous évalué la surconsommation due aux pneus hiver, indépendamment de la température.

Dans une descente on ne peut pas faire autrement que récupérer si la pente est forte. L'idéal pour économiser est de servir du poids de la voiture pour accélérer sans sortir un seul Wh de la batterie. Pour Ze Suisse , je n'ai pas d'avis , à chacun de se faire son opinion sur 15 kWh/100 à 54 km/h de moyenne.
Foly-vi
Foly-vi

Messages : 5931
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 53
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Zal'M le Ven 12 Mai 2017 - 14:33

Dans la pratique, c'est beaucoup moins évident, que sur le papier.
En effet, sur le plat (relatif, car c'est souvent des faux plats dans un sens ou dans l'autre), tu consommes pour maintenir ta vitesse constante... à moins d'être un adepte du "pulse & glide".
Alors que sur un parcours vallonné, si tu "joues" avec le relief, en acceptant de perdre quelques km/h en sachant que derrière il va y avoir une grosse descente. Tu pratiques le "pulse & glide" sans t'en rendre compte et donc au final, c'est plus économique.
Zal'M
Zal'M

Messages : 1939
Date d'inscription : 14/03/2014
Localisation : Sarthe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Ven 12 Mai 2017 - 14:55

Franchement, je pense qu'il n'y a vraiment pas une grosse différence, il faudrait que je compare avec un trajet sur route vraiment plate sur une longue distance, mais dans les régions où je roule, ça n'existe pas ! Un col, c'est extrême, en montée comme en descente, et il est certain que la vitesse moyenne baisse à cause des virages (très) serrés et la consommation grimpe à cause de ces mêmes virages à la sortie desquels il faut relancer en permanence ! Et en descente, on ne peut pas prendre trop de vitesse pour des raisons évidentes de sécurité et donc on est obligé de freiner et du coup, la recharge n'est pas optimale non-plus. Les routes et autoroutes sur lesquelles je roule (entre Neuchâtel et Lausanne) chaque jour sont très vallonnées. Les premières fois, j'ai pris peur en regardant fondre l'autonomie à vitesse grand V dans les longues montées à 120 km/h ! Mais je me suis vite rendu compte que je gagnais aussi énormément dans les longues descentes, la voiture recharge même parfois à 120 km/h ! Et là, l'autonomie remonte très vite aussi. L'autonomie est vraiment plus impactée par la température extérieure, dès que l'on descend sous les dix degrés, il faut vraiment lever le pied, et dès qu'il fait plus de quinze degrés, c'est gaz (si j'ose dire !) tout le long !...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Foly-vi le Dim 14 Mai 2017 - 10:45

Ze Suisse , je n'avais pas eu encore le temps et je viens de transformer en données de consommation le trajet que tu as décrit.
Tout d'abord , on a besoin de 0,4 kWh pour élever  un objet de 1500 kg sur une hauteur de 100 mètres.
Tu as monté une hauteur de  1100 mètres donc ta surconsommation est de 4,4 kWh sur une distance de 18,9 km. Donc une surconsommation de 23,28 kWh/100.
Compte tenu de ta consommation de 41,6 kWh/100 tu as donc consommé  l'équivalent de 18,32 kWh/100 sur sol plat , ce qui est énorme vu de ta vitesse moyenne. (Chauffage à fond??).
Lors de la redescente , 4,4 kWh sont disponibles sous forme d'énergie potentielle et peuvent être utilisés de deux manières :
-à 100% avec l'inertie pour faire avancer la voiture.
-À 70% (voire 60%) en la réinjectant dans la batterie  pour faire avancerla voiture de manière différée.
Tu es monté à 41,6 kWh/100 et à l'arrivée tu as eu 15,1 kWh/100 sur une distance totale de 37,8 km. Ce qui signifie que lors de la descente tu as "produit" 11,4 kWh/100. Ces 11,4 kWh/100 en solde positif sur une distance de 18,9 km correspond à 2,08 kWh.
Donc pour résumer, au sommet tu avais 4,4 kWh d'énergie potentielle mais tu n'as pu en profiter qu'à hauteur de 2,08 kWh une fois arrivé en bas.
Deux raisons des pertes lors de la descente:
-Les accélérations en sortie de virages
-Le rendement de la récupération d'énergie.
Foly-vi
Foly-vi

Messages : 5931
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 53
Localisation : Villefranche-sur-mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Lun 15 Mai 2017 - 10:45

Voilà, comme promis, j'ai refait ce test dans le col de Chasseral aujourd'hui même dans des conditions météo beaucoup plus favorables ; 15 degrés au pied du col et 8 au sommet. Je suis en roues été qui, je le rappelle pèsent tout de même 3,4 kg (par roue) de plus que les roues hiver, mais sont censées être moins énergivores. Voilà donc les résultats ;

         Départ donc à 428 m, par 15 degrés, temps sec et ensoleillé, remise à zéro de l'ordinateur de bord. Autonomie affichée de 275 km.

        Arrivée au sommet à 1539 m, avec une distance de 18,9 km pour une consommation moyenne de 39,7 kWh/100 et une vitesse moyenne de 56 km/h. Consommation totale de 7 kWh et une autonomie affichée de 130 km. Eh oui 145 km "perdus" en à peine 19 km !!! Et évidemment aucun kWh économisé.

         Retour au point de départ, tout en descente et presque entièrement au frein moteur. Arrivée au pied du col avec une distance de 37,8 km pour une consommation moyenne de 14 kWh/100 et une vitesse moyenne de 54,5 km/h. Consommation totale de 5 kWh et 3 kWh économisés. Autonomie affichée de 235 km, soit 40 km perdus par rapport au début du test pour 40 km parcourus !...

         Soit pas beaucoup mieux que cet hiver ! Je m'attendais à mieux, j'ai roulé plutôt souplement, sans me traîner non plus. Ce sont des routes très étroites et très pentues, avec des virages très serrés sans visibilité avec des cyclistes, des promeneurs et du gibier, on passe donc très lentement dans ces virages et on est obligé de relancer les 1'500 kg de la voiture à chaque sortie de virage, ce qui explique une consommation élevée, et je ne pense pas qu'il soit possible de faire beaucoup mieux. Ce sont des conditions assez extrêmes et la récupération en descente ne compense donc pas  la dépense en montée. Le bilan est donc plutôt négatif d'un point de vue énergétique sur ce type de parcours. Mais ce n'est pas ce que j'appelle un parcours vallonné, je referai ce genre de test sur autoroute en allant et revenant à mon travail. Là c'est vraiment vallonné, c'est-à-dire de longues montées suivies de longues descentes à grande vitesse (entre 108 et 126 km/h)...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Teirhy le Lun 15 Mai 2017 - 17:51

Moi, je trouve le bilan plutôt positif. Tu as parcouru 40 km avec 40 km d'autonomie, le tout pour une conso proche de la conso sur plat. Tu ne pensais quand même pas consommer moins que sur du plat ? Very Happy
Teirhy
Teirhy

Messages : 4137
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 38
Localisation : Ancien 77/93, nouveau 33/40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Lun 15 Mai 2017 - 18:40

Oui, 14 kWh/100 km de moyenne sur un tel parcours, dans l'absolu ça va, mais pour moins de 55 km/h de moyenne aussi. Bon, finalement c'est vrai que ce n'est tout de même pas si mal. En tous cas, l'autonomie au départ et à l'arrivée n'a pas menti ! Autre petite info, je viens de faire la même route, mais en partant de mon village, situé à 5 km du pied de ce même col et à 800 m d'altitude. Mais cette fois j'ai donc commencé par la descente et terminé par la remontée.

            Résultat ; pour une distance de dix km parcourus à 24 km/h de moyenne (traversées de villages à 30 et 40 km/h), j'ai consommé 2 kWh au total, 24 kWh/100 de moyenne, et 1 kWh récupéré sur le frein moteur en descente. Cela veut dire que la distance "dilue" ces statistiques.

            En partant de mon travail par exemple, je commence par une montée d' 1,5 km très raide à très basse vitesse (en ville limité à 30 km/h - de toutes façons impossibles à atteindre ! - avec feux rouges, stops, priorités et bouchons), soit un bon 10/15 km/h de moyenne ! J'atteins alors parfois plus de 70 kWh/100 de consommation moyenne au sommet de la côte ! Ensuite, ça redescend très vite, même sur autoroute à 120 km/h ! Et puis les savants calculs théoriques de combien on dépense de kWh pour faire telle distance à telle altitude, ça ne marche que dans un monde parfait, qui ne tient pas compte de l'état de la route, des virages très serrés qui demandent une relance à chaque fois, des cyclistes ou des piétons et qui obligent à presque s'arrêter derrière eux et à accélérer brutalement pour les doubler en toute sécurité, du gibier qui traverse, de la pente irrégulière... Il est certain que sur une route parfaite, sans virage, avec un pente constante et à vitesse stabilisée, ces chiffres seraient sans aucun doute beaucoup plus flatteurs !...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Pixel le Lun 15 Mai 2017 - 18:46

Ze Suisse, j'ai corrigé toutes tes unités foireuses.
On se relâche, on se relâche ! study <-Bescherelle

Tu as au moins 1 000 francs à mettre dans le nourrain ! What a Face Very Happy

_________________
Aussi en Toyota Prius+ Lounge blanche.
Membre fondateur de la confrérie des ZoéPriussiens.
Ma borne 22 kW sur ChargeMap
Pixel
Pixel
Administrateur

Messages : 19071
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 71
Localisation : Marolles en Hurepoix (Essonne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par BB taureau le Lun 15 Mai 2017 - 22:58

C'est clair que sur ces routes, outre le relief, les relances après les virages sont très énergivores.
BB taureau
BB taureau

Messages : 115
Date d'inscription : 28/04/2017
Age : 45
Localisation : Côte d'Or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Ze Suisse le Lun 22 Mai 2017 - 9:25

@Pixel a écrit:Ze Suisse, j'ai corrigé toutes tes unités foireuses.
On se relâche, on se relâche ! study <-Bescherelle

Tu as au moins 1 000 francs à mettre dans le nourrain ! What a Face Very Happy

Des précisions  sur ces imprécisions ?! J'ai une excuse, j'étais malade cette semaine  pale !...
Ze Suisse
Ze Suisse

Messages : 4179
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 54
Localisation : LIGNIERES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Autonomie et parcours vallonné Empty Re: Autonomie et parcours vallonné

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum